Étienne Blanc © Antoine Merlet

Seconde Guerre mondiale : après des propos jugés "révisionnistes" à Lyon, Étienne Blanc veut "clore la polémique"

Après des propos tenus dans le Journal du Dimanche ce week-end, jugés "révisionnistes" en début de semaine par l'opposition, le sénateur du Rhône Etienne Blanc (LR) souhaite mettre un terme à la polémique qu'il "juge infondée".

Le président du groupe d'opposition de droite au Conseil municipal de Lyon, Étienne Blanc, veut mettre un terme à la polémique créée par ses propos. Dans le JDD du week-end, et en réaction à des propos d'Eric Zemmour il y a quelques semaines, le sénateur du Rhône se posait la question suivante : "Est-ce qu’en signant l’armistice, on n’a pas donné aux juifs les moyens de protection qui, pendant deux ans, permettaient de fuir le régime nazi ? Moi, je ne peux pas répondre".

Lire aussi : Seconde Guerre mondiale : à Lyon, Etienne Blanc crée la polémique avec des propos "révisionnistes"

Des propos qui n'en finissaient plus de faire réagir les différents groupes de l'opposition qui ne comprenaient pas que la droite ferme les yeux face à de tels propos.

"Une polémique infondée", selon le sénateur du Rhône

Dans un communiqué diffusé aujourd'hui, le sénateur du Rhône et conseiller municipal de la Ville de Lyon revient sur ses déclarations : "Comme je l’ai indiqué explicitement les décrets antisémites de Vichy ne distinguent pas entre les Juifs français et étrangers et en cela je réprouve les propos d’Éric Zemmour. La responsabilité du régime de Vichy dans la déportation de Juifs français et étrangers, dès sa constitution, n’est pas non plus contestable. Ces affirmations je les ai réitérées tout au long de mon engagement politique de manière constante".

Étienne Blanc conclut ainsi son propos et entend "clore une polémique que je juge infondée".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut