ANTIPUB

Vidéo : La bâche de l'OL mutilée par des militants anti-pub

La grande bâche Adidas à la gloire des maillots de l'OL a été tailladée le week-end dernier, avec un slogan « STOP PUB » des plus ostentatoires. Du coup, la marque aux trois bandes a fait retirer la publicité, les collectifs anti-pub jubilent, mais personne n'a encore revendiqué cette œuvre.

C'était l'évènement sportif lyonnais de l'été : Adidas équipe les joueurs de l'OL. Pour l'occasion, une fête a été organisée le 13 juillet sur la place Bellecour et une bâche énorme présentant les nouveaux maillots du club a été tendue sur une façade d'immeuble. La publicité devait trôner tout l'été, mais quelqu'un en a décidé autrement. Durant le week-end dernier, la bâche a été mutilée. Apparaissait alors un énorme « STOP PUB » en plein milieu.

Devant une telle profanation, l'équipementier décide de retirer la publicité. "Quel est l'intérêt de laisser un panneau mutilé ?", argumente l'Olympique Lyonnais. Mais le club de foot « ne se sent pas visé » et parle d'une initiative dirigée contre le système publicitaire. De son côté, Adidas se refuse à tout commentaire.

Victoire contre la pub ?

Pour le collectif des déboulonneurs et déboulonneuses lyonnais, cette action représente une victoire contre le gigantisme des opérations marketing et parle d'un « beau résultat face à l'envahisseur publicitaire ». Mais habitué à réaliser des interventions moins extrêmes, "le collectif ne peut pas cautionner ce geste illégal, commente Jean-Charles, président du mouvement. Mais du côté individuel, on est impressionnés de l'exploit". Il regrette seulement que personne ne revendique l'acte, afin de porter le débat des publicités géantes sur la place publique. Un acte de cette dégradation est passible de deux ans de prison et de 30 000 euros d'amende.

Pour les locataires de l'immeuble, c'est aussi une satisfaction. "On est content, on ne voyait rien de la journée et on était obligé d'allumer constamment nos lumières", se plaint une riveraine. Mais la bâche fera inévitablement son retour, car sa présence était due aux travaux qui auront lieu en novembre. "Un dispositif mal compris" selon Premium Média XL, l'agence de publicité. Selon elle, le prix de cette bâche participe au financement de la rénovation de l'immeuble, "dans le respect du patrimoine". Et "rien n'empêche une nouvelle pub", lâche-t-on du côté de l'OL, même si rien n'est encore fixé.

Lire sur le même sujet : Maillot extérieur OL, quel show !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut