OL : un défi insurmontable ?

Quasi-éliminé de la Ligue des champions, l'OL, doit l'emporter largement, ce mercredi soir (20h45, Foot+), contre le Dinamo Zagreb et espérer à une lourde défaite de l'Ajax contre le Real pour rester en vie dans une compétition que le club rhodanien affectionne tant depuis huit ans maintenant.

De notre envoyé spécial à Zagreb.

Jean-Michel Aulas l'a prédit. Mercredi soir, il va se passer quelque chose sur la pelouse du vétuste stade de Maksimir de Zagreb. Son club, habitué des grandes soirées européennes, et particulièrement des 8es de finale de la C1, depuis plus de huit ans, est à 90 minutes d'un exploit qu'on qualifierait sans aucun doute d'historique. Ou alors, c'est évidemment le plus rationnel, mais surtout le plus logique au regard du parcours des Gones cette saison dans cette compétition, d'un avenir en Europa Ligue.

Depuis le match nul obtenu, il y a une quinzaine de jours, au stade de Gerland contre l'Ajax (0-0), les Lyonnais, ont déjà, dixit Hugo Lloris, un "pied en Europa League". Pour inverser, la donne, le club rhodanien devra battre largement le Dinamo Zagreb, au moins 4 ou 5-0 et espérer dans le même temps que le Real Madrid, déjà qualifié, l'emporte contre l'Ajax Amsterdam par au moins trois buts d'écart. Ce qui a fait dire, à Bernard Lacombe, "On est à Lyon, pas à Lourdes". De leur côté, les joueurs tentent d'y croire, du bout des lèvres : "Il y a toujours un espoir dans nos têtes, avance Jimmy Briand. Nous jouerons notre chance à fond". Hugo Lloris abonde dans le sens de l'ancien Rennais : "Nous avons une image à tenir. Il faudra s'imposer en Croatie. Nous savons que ça va être difficile mais nous allons à Zagreb pour faire un bon résultat".

Impossible n’est pas lyonnais ?

Si les Gones ne veulent rien regretter, ils devront sortir le grand jeu. Et réciter une partition sans fausse note : un Lloris impérial, une assise défensive béton, un entrejeu équilibré et une attaque prolixe, avec un Lisandro dans le rôle du serial-buteur. "Mes joueurs sont des compétiteurs. Ils sont pour la plupart internationaux et il savent ce qu'il faut faire pour remporter un match de haut niveau," prophétise Rémi Garde. Capable du pire, comme du meilleur, l'OL version 2011-2012 aura une belle opportunité de montrer s’il a les ressources nécessaires pour refaire surface et mériter de figurer parmi les meilleures équipes européennes. Quoi qu'il en soit, si les septuples champions de France ne parvenaient pas à se qualifier, ils devront se contenter de la Ligue Europa, en étant même pas tête de série en C3. Le début d'une autre histoire.

Le classement du groupe D

1/ Real Madrid : 15 points avec 16 buts marqués pour 2 buts encaissés (+14)
2/ Ajax Amsterdam avec 8 points avec 6 buts marqués pour 3 buts encaissés (+3)
3/ Lyon - 5 points avec 2 buts marqués pour 6 buts encaissés (-4)
4/ Dinamo Zagreb avec 0 point pour 2 buts marqués pour 15 buts encaissés (-13)

Lire aussi : Garde veut croire au "miracle"

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut