L'Olympique lyonnais envisage d'attaquer Mediapart

Le club lyonnais a réagi ce vendredi aux révélations des journalistes de Mediapart qui l'accusent d'avoir mis en place un système de quotas discriminatoires pour favoriser les joueurs "blancs".

"L’Olympique Lyonnais dément avec la plus grande fermeté les allégations de Mediapart", répond l'OL dans un communiqué. Selon Mediapart, la Fédération française de football (FFF) souhaiterait instaurer secrètement des quotas dans les centres de formations, ce que les "clubs professionnels de Lyon et Marseille auraient déjà commencé à appliquer officieusement". L'OL dément donc et dénonce un "odieux procès d’intention, sans aucun fondement". Le club de Jean-Michel Aulas assure même ce vendredi qu'il "a immédiatement demandé à ses conseils d’étudier les voies de recours pour défendre son honneur ainsi bafoué sur ses valeurs les plus fondamentales".

Ce vendredi matin dans le journal L'Équipe, le patron du centre de formation de l'OL, Rémi Garde, a déjà apporté un démenti "des assertions qui n'ont pas lieu d'être", expliquant : "il se trouve en effet que la Direction technique nationale (DTN) prône désormais de ne plus faire des critères athlétiques le fondement du recrutement des centres de formation. De là à ce que certains en déduisent que cela va limiter du même coup le nombre de joueurs de couleur dans les centres de formation, il y a un pas que moi, je ne me risquerai pas à franchir. J'en veux pour preuve que, parmi les 10 jeunes joueurs auxquels nous venons de proposer un contrat d'aspirant, il y en a un qui mesure tout juste 1,50m mais qui nous paraît en revanche être d'assez loin le garçon possédant la meilleure intelligence de jeu. Et il se trouve qu'il est noir."

De son côté, Mediapart promet la sortie de preuves et des rebondissements. Affaire à suivre donc.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut