Rivalta a commencé à rembourser ses indemnités

Le président du Sytral a rendu près de 7000 euros de son dû à la collectivité, correspondant à une partie des 115.915 euros indûment perçus. Il applique ainsi les décisions de justice qu'il conteste devant le Conseil d'Etat. Explications.

En public, Bernard Rivalta semble défier la justice, multipliant les recours. Il estime ne pas avoir à rembourser les 115.915 euros qu'il doit au Sytral, au titre d'indemnités indûment perçues, entre janvier 2002 et octobre 2005. Après avoir perdu en appel, après avoir connu le même sort au tribunal administratif, il a saisi le conseil d'Etat.

En catimini, le président du Sytral applique pourtant les décisions de justice, conformément au fait que son appel au conseil d'Etat n'est pas suspensif. Selon nos informations, il a commencé à rembourser une partie de la somme et le vice-président Georges Barriol en a fait de même, lui qui doit 46.733 euros.

Selon une source au Département, le président Rivalta a rendu plus de 7000 euros lors du dernier trimestre 2010. Quant au vice-président Barriol, il a fait un chèque de près de 2500 euros à Lyon municipal, le poste comptable qui gère le compte du Sytral. Il suffit de lire le compte administratif 2010 pour voir la trace de ces mouvements. On trouve un produit exceptionnel de 15.817 euros dont plus de la moitié correspond à leur versement.

Bernard Rivalta n'a pas répondu à nos sollicitations. Georges Barriol a confirmé du bout des lèvres. "C'est exact", a-t-il lâché, précisant avoir commencé les versements avant le dernier trimestre de l'an dernier.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut