Capture d’écran 2012-06-11 à 19.44.49

Les nouvelles ambitions d'Hélène Geoffroy

SÉRIE - Avec un score plus de deux fois supérieur à son challenger de droite dans la 7e circonscription du Rhône, la conseillère générale est en pôle position pour succéder à Jean-Jack Queyranne à l'Assemblée nationale. Un succès qui pourrait la conduire à la tête de Vaulx-en-Velin dans deux ans.

Suite au renoncement de Najat Vallaud-Belkacem, au ballotage défavorable de Farida Boudaoud, il y a fort à parier que le visage de la diversité dans le Rhône, ce sera elle. Avec 40,4% des voix, Hélène Geoffroy est idéalement placée pour gagner dimanche prochain. Elle fait même mieux que son parrain, Jean-Jack Queyranne (33,8% en 2007) qui avait poussé sa candidature pour contrecarrer celle d'Annie Guillemot, qui lui avait succédé à la tête de Bron. La socialiste préfère souligner qu'elle est en tête des cinq communes de sa circonscription, dont Sathonay-Camp et Sathonay-Village qui votent plutôt à droite.

Son challenger, Yann Compan a réussi à devancer le FN de 130 voix et ce fait d'armes pour l'heure lui suffit. Il n'y a en effet pas de quoi pavoiser, alors que l'UMP divise par deux son score de 2007 (17,4% contre 39% il y a 5 ans). "Je savais que ce serait difficile. j'avais un déficit de notoriété, je ne suis pas issu directement du territoire", explique-t-il. Mais c'est sa première candidature et d'autres combats suivront. D'ailleurs il cherche à acheter une maison dans le coin… En attendant ce projet immobilier, il devra capter l'électorat frontiste pour faire bonne figure dimanche prochain. Celui qui assume "être de droite" va parler valeur et sécurité. "Mais pas que", précise-t-il en ajoutant : "Je parlerai aussi d'emploi".

Le probable succès d'Hélène Geoffroy en appellera-t-il d'autres ? En 2008, elle avait lourdement chuté aux municipales, quand Maurice Charrier avait été réélu au premier tour avec 50,6% des voix. Pense-t-elle à prendre sa revanche en 2014, en défiant son successeur, Bernard Genin ? Celui-ci a été largement dépassé par la socialiste sur sa commune, ne recueillant que 18,1% des suffrages contre 46,3% pour Hélène Geoffroy ? "Les socialistes seront au rendez-vous de 2014", se contente-t-elle de lancer. Un flou qui agace Yann Compan. Selon lui, un accord serait scellé avec Renaud Gauquelin, son suppléant et maire de Rillieux : elle briguerait la mairie de Vaulx-en-Velin et lui lui succéderait au Palais Bourbon.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut