Ça s’est passé à Lyon un 5 avril : François Ier arrive à Lyon

De l’entrée du roi François Ier en 1522 à l’exposition Tony Garnier à l’école des beaux-arts de Paris, Lyon Capitale vous propose de (re)découvrir les faits historiques qui ont marqué les 5 avril au fil des siècles à Lyon.

1515 : Lettres anonymes dénonçant l'injustice et les exactions des conseillers de ville. Début de la grande querelle des consuls et des artisans.

1522 : Entrée du roi François Ier. Séjourne jusqu'au 23 juillet.

1534 : Alexandre Canu, jacobin défroqué, prêche la Réforme. Arrêté et condamné à mort, il sera envoyé à Paris sur son appel. (Brûlé place Maubert le 18 juin.)

1590 : Pose de la première pierre du couvent et de l'église des Chartreux, à la Giroflée.

1791 : Le corps municipal décide un deuil de huit jours, à compter du 8, pour la mort de Mirabeau. Le 8, cérémonie funèbre aux Cordeliers. Le 18, autre cérémonie à Saint-Jean.

1792 : Vente aux enchères des églises et dépendances de Saint-Etienne et Sainte-Croix.

1793 : Le Club central se transforme en Société des Jacobins, à l'instar de celle de Paris.

1794 : L'agent national près le district promulgue le tableau du Maximum des denrées et marchandises.

Procès des ouvriers en soie arrêtés suite aux grèves de février 1834

1834 : Ouverture du procès des ouvriers en soie arrêtés à la suite des grèves de février. Il est renvoyé au 9.

1839 : Mort d’Hilaire Philippe Richan, ancien maire de la Croix-Rousse (10 août 1830-29 janvier 1832). (Né à Lyon, le 15 mai 1790.)

1845 : Premier numéro de la Gazette de Lyon (catholique).

1847 : Le conseil municipal vote un crédit de 10 000 francs pour faire faire les statues de neuf muses destinées au fronton du Grand Théâtre.

1855 : Mort de Jean Joseph Barou, vicaire général du diocèse. (Né à Chalmazelle, Loire).

1859 : On trouve dans le Rhône, près du quai Joinville (= Augagneur), une statue antique en bronze.

1873 : Mort d'Auguste Jal, homme de lettres. (Né à Lyon le 12 avril 1795).

1884 : Loi générale sur l'organisation municipale. La Ville de Lyon reste divisée en six arrondissements, le préfet y conserve la police de sûreté, le maire n'ayant que la police administrative.

Exposition Tony Garnier à Paris

1904 : A l'opéra de Lyon, création, pour la première fois en France, de la Tétralogie de Wagner dans sa totalité.

1946 : Congrès national du Parti radical-socialiste (Bourse du travail).

1954 : Ouverture du consulat de la République fédérale d'Allemagne, 33 boulevard des Belges, dans l'immeuble acquis de Daniel Isaac.

1955 : Exposition Tony Garnier, à Paris, école des beaux-arts.

1960 : Les statues de la Force et de la Loi, provenant de l'ancienne statue équestre de Napoléon (place Perrache), et ornant l'entrée du palais Saint-Pierre, sont transportées et installées dans la salle des pas perdus du palais de justice.

1964 : Tenue à Lyon du 89e Congrès national des Sociétés savantes.

1969 : Mort de Gabriel Chevallier, écrivain. (Né à Lyon le 3 mai 1895). Inhumé à Meyzieu.

1974 : "Semaine d'Amitié" Lyon-Leipzig organisée à Lyon par l'association France-RDA. Séjour du maire (Muller) et d'une délégation de la ville de Leipzig.

1981 : Grève de la faim du père Christian Delorme (assisté du pasteur Jean Costil) pour obtenir l'arrêt des expulsions des enfants délinquants. Succès.

1985 : Séjour à Lyon de Léopold Sédar Senghor, ancien président du Sénégal, poète, invité par la municipalité.

1987 : Visite à Lyon du ministre de l'Économie et des Finances (Édouard Balladur) : ouverture de la foire.

1988 : Inauguration du cimetière communautaire de Bron-Parilly.

1988 : À Lyon, deuxième signature du traité de jumelage entre Lyon et Canton.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
À la fin du xixe siècle, les affaires de banditisme et autres crimes crapuleux font régulièrement la une des journaux. Mais deux Lyonnais, Alexandre Lacassagne et Edmond Locard, vont refuser que leur pays soit gangrené par le crime. Ensemble, ils vont révolutionner les méthodes de la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut