La nouvelle piscine de l’Ilot Kennedy sera dotée de deux bassins dont un de 25 m. (Credit : a+ samueldelmas)

Une nouvelle piscine publique ouvrira à Lyon en 2026

D’ici septembre 2026, une nouvelle piscine publique avec un bassin de 25 m ouvrira dans le 8e arrondissement de Lyon, à deux pas de la mairie. 

Plus de 50 ans après l’ouverture de la piscine publique de Vaise, la dernière à avoir été construite à Lyon, un nouvel équipement nautique doit voir le jour à Lyon en 2026. Ouverte aux scolaires, aux clubs, mais aussi aux habitants du quartier et plus généralement de Lyon, celle-ci doit voir le jour à deux pas de la mairie du 8e sur le site du futur Îlot Kennedy. 

Un bassin de 25 m

Nichée entre les futurs Ateliers de la Danse et le groupe scolaire Kennedy, elle doit s’intégrer à l’intérieur d’un complexe sportif plus vaste "qui pourra accueillir des sports collectifs (hand volley, basket, un dojo pour les arts martiaux), un plateau d’EPS pour développer le savoir rouler, l’athlétisme …. ou encore un mur d’escalade", détaille Julie Nublat-Faure, l’adjointe au maire de Lyon en charge du sport.

Le complexe sportif où la piscine doit voir le jour comprendra notamment un gymnase, un dojo et une salle d'escalade. (Credit : a+ samueldelmas)

Composée d’un bassin d’apprentissage de 25 m comportant six lignes d’eau et d’un second de 15 m de long et 8 m de large, ainsi que d’une pataugeoire, cette nouvelle piscine sera accessible au même tarif que les autres équipements nautiques de la ville, à savoir 3,40 €. En été, certaines baies vitrées pourront être ouvertes sur l’extérieur afin de permettre aux baigneurs d’accéder à une petite plage extérieure. 

Un complexe sportif à 21 millions d'euros

Au total, le complexe sportif dans lequel la piscine doit naître devrait coûter 21,4 millions d’euros à la municipalité. Un budget compris dans l’enveloppe de 60 millions d’euros allouée à la construction de l’Îlot Kennedy, soit le poste de dépense le plus important du plan pluriannuel d’investissement des écologistes. "Un projet exemplaire sur le plan environnemental", insiste le maire de Lyon Grégory Doucet, car "sur cet Îlot Kennedy on fabrique la ville de demain".


"La construction d’une piscine majoritairement en bois fait preuve d’audace, mais c’est le meilleur choix pour stocker le carbone dans le bois", Sylvain Godinot adjoint au maire en charge de la transition énergétique


Porté par l’agence d’architecte a+ Samuel Delmas, le projet de complexe sportif est tout simplement un "projet phare du mandat, c’est la signature de notre engagement dans la neutralité carbone. Le projet Kennedy va illustrer cela d’abord par le choix des matériaux. La construction d’une piscine majoritairement en bois fait preuve d’audace, mais c’est le meilleur choix pour stocker le carbone dans le bois", fait valoir Sylvain Godinot, l’adjoint au maire en charge de la transition énergétique. 

La construction du complexe sportif est chiffrée à 21,4 millions d'euros. (Credit : a+ samueldelmas)

"Pensée plutôt sur l’image des termes que d’une piscine publique", pour reprendre les mots de son architecte, la future piscine de l’îlot Kennedy doit allier un mélange de bois et pierre pour donner une allure "scandinave" aux lieux. Bois et eau ne faisant généralement pas bon ménage dans le temps, le choix de ce matériau peut interroger. Sylvain Godinot reconnaît d’ailleurs que c’est "un défi", mais qu’il s’agit du meilleur matériau pour absorber les émissions de carbone. Une attention toute particulière sera donc apportée à la ventilation des lieux pour préserver l’état des surfaces supérieures en bois.

Pour en savoir plus sur l’Îlot Kennedy : 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut