Sandrine Runel, adjointe au maire de Lyon, présidente du groupe socialiste au conseil municipal de Lyon. © Antoine Merlet

Un candidat PS se présente en dissident à Lyon, le PS lyonnais ne le soutient pas mais...

Philippe Prieto, conseiller municipal PS de Lyon, se présente dans la 2e circonscription du Rhône, en dissidence, face au candidat investit par NUPES, Hubert Julien-Laferrière. Le PS lyonnais réagit.

Dans la 2e circonscription du Rhône, les candidatures de gauche face à Hubert Julien-Laferrière, le député sortant Génération écologie investi par NUPES, se multiplient.

Après Adrien Drioli, conseiller municipal de Lyon, et Raphaël Arnault, porte-parole de la Jeune Garde (lire ici), un autre conseiller municipal, le socialiste Philippe Prieto, se présente aussi. Comme Drioli, Prieto est dans la majorité municipale de Grégory Doucet.

"Hubert Julien-Laferrière collectionne les affiliations politiques comme certains collectionnent les albums paninis"

Le groupe socialiste à la Ville de Lyon, dont fait partie Prieto, réagit. "Si nous nous félicitons sincèrement de cette alliance des forces de gauche, nous l’avons rappelé et exprimé à plusieurs reprises, la candidature de M. Hubert Julien-Laferrière, qui collectionne les affiliations politiques comme certains collectionnent les albums panini, n’est à ce titre que peu compatible avec ce rassemblement", attaque Sandrine Runel, adjointe PS au maire de Lyon et présidente de groupe socialiste au conseil municipal.

"D’abord socialiste, surtout Collombiste, puis République en Marche, il se raccroche à Générations Écologie, avant de rejoindre l’union de la gauche et d’être adoubé par la France Insoumise. Comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire, cette candidature ne reflète ni nos valeurs, ni notre histoire", poursuit Sandrine Runel.

"Pour autant notre parti a conclu un accord avec les autres forces de gauche, nous donnant, collectivement une opportunité unique d’infléchir la politique gouvernementale. C’est pourquoi nous dénonçons toute dissidence sur le territoire lyonnais, y compris dans notre propre famille politique. En ce sens, nous ne soutenons d’aucune manière la candidature de Philippe Prieto face au candidat investi par la NUPES", conclut Runel.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut