Projet de téléphérique © Antoine Merlet / Simulation Lyon Capitale

Téléphérique à Lyon : les habitants de Sainte-Foy largement opposés d'après un sondage, un projet "sans la population c'est suicidaire" selon Sarselli

77 % des habitants de Sainte-Foy-lès-Lyon sont contre le projet de téléphérique (dont 61 % « tout à fait défavorable ») selon un sondage de l'IFOP, commandé par la ville de Sainte-Foy-lès-Lyon. "Un transport par câble sans les maires, c’est très compliqué, sans la population, c’est suicidaire", réagit Véronique Sarselli, la maire LR de la commune, farouchement opposée au projet.

Lyon Capitale a déjà réalisé de nombreux articles sur ce projet de transport par câble dans l'ouest lyonnais, qui pourrait relier Francheville à Lyon, en passant par Sainte-Foy-lès-Lyon et La Mulatière. La concertation doit officiellement être lancée le 15 novembre.

La mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon, farouchement opposée au projet, a commandé une étude à l'IFOP. Les résultats sont dévoilés. Sur un échantillon de 502 personnes (il y a 22 000 habitants à Sainte-Foy), 77 % des habitants de la commune sont contre, dont "61 % tout à fait défavorables" au projet et 16 % "plutôt opposés". Seuls 23 % des habitants se déclarent favorables, 14 % "plutôt favorables" et 9 % seulement "tout à fait favorables".

"Les résultats de l’IFOP sont la preuve que les habitants refusent ce projet. Aucune surprise. Avec 77 % des habitants contre, l’opposition est globale et ne concerne pas seulement les quartiers survolés ou une catégorie de la population. Du propriétaire au locataire, du jeune étudiant au sénior retraité, de l’usager des transports collectifs à l’électeur écologiste, l’opposition est globale. Nous sommes loin des caricatures véhiculées par le SYTRAL", réagit Véronique Sarselli, la maire LR de Sainte-Foy-lès-Lyon, complètement opposée au projet. Les électeurs de Madame Sarselli aux municipales de 2020 sont à 89 % contre ce projet. Les électeurs de Madame Lathuilière, qui menait la liste écologistes-gauche aux municipales de 2020, sont eux opposés à 68 % à ce projet, toujours selon ce sondage.

"Je crois que l’exécutif EELV a sous-estimé le rapport charnel d’une population à l’identité de sa ville, son environnement, un parc ou à son paysage. Ces résultats sans équivoques mettent le SYTRAL face à ses responsabilités. Lorsqu’un transport local ne trouve pas d’assentiment local, lorsque ceux qui en seraient usagers le rejettent avec force, il doit être abandonné", ajoute-t-elle. "Un transport par câble sans les Maires, c’est très compliqué ; sans la population, c’est suicidaire", explique Véronique Sarselli.

90 % de la population de Sainte-Foy veut un référendum

90 % de la population de Sainte-Foy souhaite un référendum sur ce projet, toujours selon le sondage de l'IFOP. Alors que la concertation autour de ce projet doit démarrer du 15 novembre et jusqu'au 15 février 2022.

"La concertation du SYTRAL semble n’avoir pour but que d’étouffer les oppositions. Il y a une rupture de confiance avec le SYTRAL et la nomination des garants de la CNDP n’y change rien. La CNDP agit dans un cadre légal restrictif et n’a qu’un pouvoir consultatif. Dès lors, il faut diversifier  les outils d’expression citoyenne pour être en mesure de peser demain dans l’arbitrage du SYTRAL et après demain dans le dossier d’enquête publique".

"En qualité de Maire, j’ai toute latitude pour organiser un référendum local consultatif. Monsieur Bruno Bernard sera le bienvenu pour tenir un bureau de vote ou dépouiller les résultats avec nous ! Le rôle d’un élu n’est pas d’être neutre ou attentiste face à un
projet d’une telle rupture. Être aux côtés de sa population, défendre le bien commun et une vision de ville, voilà les fondations d’un mandat local", conclut Véronique Sarselli.

Par ailleurs, 88 % des sondés estiment que le projet de ligne E du métro reliant Lyon à Tassin devrait être priorisé par le Sytral, contre seulement 12 % pour le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut