métro oullins
©Elise Julliard

Sud de Lyon : huit maires demandent la prolongation du métro B au sud

Les maires de Charly, Grigny, Irigny, La Mulatière, Oullins, Pierre-Bénite, Saint-Genis-Laval et Vernaison réclament le prolongement de la ligne du métro B au sud, jusqu'aux Sept-Chemins, à Brignais, au sud de Lyon. Le métro B va arriver aux Hôpitaux-Sud, à Saint-Genis-Laval, en 2023.

Le chantier du métro B avance bien. En 2023, le métro B va être prolongé jusqu'aux Hôpitaux-Sud, à Saint-Genis-Laval. Avec deux nouvelles stations après la Gare d'Oullins, le terminus actuel : Oullins-Centre et Hôpitaux-Sud.

Mais les maires de huit communes environnantes veulent une prolongation plus longue, jusqu'aux Sept-Chemins, à Brignais. Les maires de Charly, Grigny, Irigny, La Mulatière, Oullins, Pierre-Bénite, Saint-Genis-Laval et Vernaison. Ils souhaitent une prolongation de sept kilomètres du métro, un métro essentiellement aérien pour réduire les coûts. L'objectif selon eux est notamment de désengorger certains axes, comme l'A450, l'offre de transports en commun étant trop faible dans le sud lyonnais.

Une prolongation du métro B au sud... ou au nord ?

Les maires de Caluire, de Rillieux et de Sathonay-Camp réclament eux une prolongation du métro B... au nord de Lyon. "Depuis trop longtemps, le plateau Nord est engorgé par les véhicules. Alors qu’il est de plus en plus compliqué pour les foyers métropolitains de vivre dans la ville centre, un rééquilibrage au Nord de la desserte collective du Grand Lyon est une nécessité absolue pour nos territoires et leurs habitants", écrivaient début novembre dans un communiqué commun, Philippe Cochet, maire LR de Caluire et Cuire, Alexandre Vincendet, maire LR de Rillieux la Pape et Damien Monnier, maire de Sathonay Camp.

Cinq projets à l'étude selon la Métropole

"Nous avons prévu d’étudier plusieurs possibilités de prolongements de lignes de métro : vers Décines, vers la Porte des Alpes, vers la Duchère, vers le plateau nord, ou encore en direction du plateau de Tassin", soulignait l'écologiste Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole de Lyon, au mois d'octobre.

"Nous choisirons ce que nous ferons dans au moins deux ans. Ça ne sera pas pour ce mandat, mais au mieux après 2030, quelle que soit la ligne de métro choisie. Nous aurons un grand débat public sur la ligne la plus pertinente, à l’horizon 10-15 ans", ajoutait l'élue de Villeurbanne.

Lire aussi : Lyon : le métro B bientôt prolongé aux Hôpitaux-sud, un kilomètre de tunnel déjà creusé

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut