Lyon, avec un prix médian de 11,9 euros par mètre carré, est encore loin des loyers parisiens à 24 euros par mètre carré. @WilliamPham

Smic, urgences, timbres, Sytral... ce qui change à Lyon ce 1er janvier 2022

Augmentation du smic, revalorisation des retraites, prix du timbre et changement de nom pour le Sytral. Tour d'horizon — non-exhaustif — des changements à Lyon à partir du 1er janvier 2022.

La nouvelle année rime souvent avec (bonnes) résolutions pour les Français. Ce début d'année 2022 réserve aussi son lot de mesures qui auront un effet sur le porte-monnaie des Lyonnais, dès ce samedi 1er janvier.

Le prix du gaz gelé 

Avant de s'attarder sur ce qui va changer en 2022, voyons ce qui ne changera pas cette année : le prix du gaz sera gelé "tout au long de l'année 2022" avait annoncé le Premier ministre Jean Castex en octobre 2021. L'objectif : limiter la flambée des prix de l'énergie pour les ménages.

Par ailleurs, un dispositif a été adopté en novembre dernier pour dédommager les fournisseurs de gaz après l'instauration de ce "bouclier tarifaire". En d'autres termes, un mécanisme de rattrapage, à partir de juillet 2022, est mis en place afin de compenser les pertes que s'apprêtent à subir les fournisseurs avec ce gel des prix.

Revalorisation automatique du Smic

Comme chaque année, le Smic mensuel bénéficiera d'une augmentation. Après l'accélération exceptionnelle de l'inflation en novembre, le salaire minimum mensuel s'élèvera désormais à 1 603 euros brut pour 35 heures par semaine. Pour vous faciliter les calculs : c'est une hausse de 14 euros par rapport à l'augmentation d'octobre. Pour ce qui est du salaire net, c'est une augmentation de 38 euros de plus avec un revenu net de 1 269 euros par mois. Aucun coup de pouce supplémentaire du gouvernement n'est prévu.

Augmentation des tarifs du timbre

Au 1er janvier 2022, les prix des timbres augmenteront encore cette année de quelques centimes. Les lettres prioritaires passeront de 1,18 euro à 1,43 euro. 15 centimes d'augmentation également pour les timbres qui émargeront les lettres recommandées R1.

©Service-public.fr

Revalorisation des retraites 

Les pensions de retraite seront revalorisées à hauteur de 1,1 %, à l'exception de celles des avocats. Seront concernées par cette revalorisation les pensions des retraités du secteur privé, de la Fonction publique, des régimes spéciaux et des indépendants. "Cette hausse de 1,1 % a donc été calculée selon la formule qui correspond au rapport entre l'évolution de l'indice des prix à la consommation de novembre 2019 à octobre 2020 et celui de novembre 2020 à octobre 2021", indique le site du service public.

Forfait patient urgences

Prévu par la loi de financement de la Sécurité sociale, le forfait patient aux urgences est effectif dès ce 1er janvier 2022. Désormais, il faudra régler sur place, après un passage aux urgences sans hospitalisation, une somme unique de 19,60 euros. Elle pourra être prise en charge par les mutuelles. À noter que le montant sera de 8,51 euros pour certains publics comme les malades chroniques (ALD) et d'autres continueront d'être exonérés, comme le sont les femmes enceintes.

Le Sytral change de nom 

Petite révolution à Lyon également. À partir du 1er janvier 2022, le Sytral (le Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise), l'autorité qui pilote et gère les transports dans la Métropole de Lyon (bus, trams, métros, et peut-être bientôt téléphérique) va devenir AOMTL (Autorité organisatrice des mobilités et des territoires lyonnais), un établissement public qui gérera l'ensemble des transports de 13 collectivités ou communautés de communes de l'ensemble du département du Rhône. Un super Sytral en somme. Un Sytral en très grand. Un mastodonte Sytral qui investit déjà 2,55 milliards d'euros sur le mandat 2020-2026.

Lire aussi : Cacophonie à la Métropole de Lyon, débats houleux après une proposition controversée de Bruno Bernard sur le futur Sytral

Eau potable gratuite dans les bars 

"Les établissements recevant du public" - comme ils sont souvent renommés depuis le début de la pandémie - seront désormais contraints de mettre à disposition gratuitement une fontaine d'eau potable accessible au public. Les bars et restaurants vont donc devoir s'équiper et de tenir "indiquer de manière visible sur leur carte ou sur un espace d’affichage la possibilité pour les consommateurs de demander de l’eau potable gratuite", indique la loi qui précise que l'eau doit être fraîche ou tempérée.

Permis de construire en ligne

Désormais, à partir de ce jour, "un usager pourra déposer sa demande de permis de construire en ligne, à tout moment et où qu'il soit, dans une démarche simplifiée et sans frais", annonce le ministère de l'Écologie. Autre mesure : les communes « de plus de 3 500 habitants devront également assurer leur instruction sous forme dématérialisée ».

FranceRénov, un nouveau service public pour accélérer la rénovation énergétique 

FranceRénov fait son lancement ce 1er janvier 2022. Mis en place par le ministère de la Transition écologique, ce nouveau service public a pour principal objectif d'accompagner "les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement", indique le site du ministère. L'idée est de donner des conseils neutres, gratuits et personnalisés aux ménages. L'aide Habiter mieux sérénité devient MaPrimeRénov' Sérénité.

Fin de la destruction des produits invendus non-alimentaires

Désormais, les invendus non-alimentaires ne pourront plus être détruits par incinération. Les produits électriques et électroniques, les piles, les cartouches d'encre, les vêtements et chaussures, les meubles, les produits d'hygiène et de puériculture, les livres et les fournitures scolaires sont notamment concernés par l'application de cette disposition prévue par la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire de février 2020.

Ainsi, "de nouvelles mesures entreront en vigueur pour éviter qu'une part importante des 280 millions d'euros annuels d'invendus non-alimentaires soit détruite et provoque jusqu'à 20 fois plus d'émissions de gaz à effet de serre. L'objectif pour l'année 2022 est de réemployer, réutiliser ou recycler les produits non-alimentaires invendus", détaille service-public.fr.

Changements pour l'immobilier

À Lyon, depuis le 1er novembre, l'encadrement des loyers est effectif. Lyon Capitale y a notamment consacré une série d'articles. Au niveau national, il ne sera désormais plus possible d'avoir un crédit immobilier excédant 25 ans. Par ailleurs, la part des revenus d'un ménage qui peut-être consacrée au remboursement de ce crédit passera à 35 % contre 33 % avant.

Lire aussi : Encadrement des loyers à Lyon : des centaines d'annonces dépasseraient le plafond légal

Dernière étape pour la taxe d'habitation. "Les ménages qui n’ont pas encore bénéficié de la suppression de leur taxe d’habitation peuvent prétendre à une exonération de 65 % de cette taxe sur leur résidence principale, quels que soient leurs revenus  », indique impots.gouv.fr. La suppression complète est prévue en 2023.

Panorama de la ville de Lyon depuis Fourvière @WilliamPham

Autres mesures... 

Parmi les autres changements de ce 1er janvier 2022, la mise en circulation d'une nouvelle pièce de 2 euros, le titre de séjour désormais obligatoire pour tous les Britanniques installés sur le territoire français ou encore l'obligation d'une fiche d'information standardisée sur le prix et les prestations proposées à remettre aux copropriétaires par le syndic' professionnel.

Autres mesures favorisant l'écologie : certains fruits et légumes ne pourront plus être vendus entourés d’un emballage plastique ou encore un nouveau malus au poids va être mis en place pour les véhicules neufs pesant plus de 1,8 tonnes.

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut