Gaël Perdriau, le maire LR de Saint-Etienne @JACQUES DEMARTHON / AFP

Saint-Etienne : une foule nombreuse exige la démission du maire Gaël Perdriau

Alors que ses opposants demandent sa démission dans le cadre de l'affaire du chantage intime dont a été victime un de ses adjoints, le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a affirmé lors d'un conseil municipal tendu ce lundi 26 septembre qu'il ne comptait pas démissionner de ses fonctions.

Le climat est tendu à Saint-Etienne ce lundi 26 septembre. Alors qu'à l'intérieur de l'hôtel de ville, le conseil municipal tourne à l'empoignade entre les élus de l'opposition qui exigent le départ du maire Gaël Perdriau, à l'extérieur une foule nombreuse élève la voix pour demander la même chose. Selon la radio locale Activ, environ 500 personnes se sont ainsi massées devant les grilles de l'hôtel de ville ce lundi après-midi. Gaël Perdriau est accusé d'avoir participé au chantage intime contre l'un de ses adjoints, Gilles Artigues, mais aussi d'avoir fait du favoritisme dans le cadre de l'organisation d'une série de spectacles dans le cadre du programme culturel de la ville.

Pris à partie par les élus de l'opposition, mais aussi par des membres de sa propre majorité, le maire de Saint-Etienne reste pourtant droit dans ses bottes lors du conseil municipal qui se tient toujours à l'heure actuelle, comme le rapporte le journal Le Progrès. Cependant, en raison de la tension qui règne au sein du conseil municipal, la séance a déjà été interrompue à plusieurs reprises.  À 17h40, le maire a ainsi demandé une troisième pause depuis l'ouverture du conseil municipal à 14h30.

Gaël Perdriau avait déjà annoncé qu'il se mettait en retrait de son poste de président de la Métropole de Saint-Etienne à cause des accusations dont il fait l'objet, mais il n'estime pas, pour le moment, avoir à quitter ses fonctions de maire.

 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut