la mairie de Thizy-les-Bourgs. (Capture d’écran Google Street View)

Rhône : le maire de Thizy-les-Bourgs admet avoir participé à des soirées alcoolisées "avec des jeunes"

Récemment placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête du parquet de Villefranche-sur-Saône le visant, le maire de Thizy-les-Bourgs s’est exprimé sur l’affaire en conseil municipal. Il a reconnu avoir participé "à deux soirées avec des jeunes, avec de l’alcool". 

Fin mars, le placement en garde à vue du maire de Thizy-les-Bourgs, Martin Sotton, avait fait beaucoup parler dans le Rhône, après les révélations du Progrès qui dévoilait la participation, alors présumée, de l’élu à des soirées alcoolisées avec des jeunes d’un foyer pour enfants. Jusqu’ici le maire avait gardé le silence, il s’est finalement brièvement confié devant son conseil municipal et ses administrés lundi 4 avril. 

Lire aussi : Près de Lyon : le maire de Thizy-les-Bourgs placé en garde à vue

Un acte de contrition

L’édile a ainsi confirmé l’ouverture d’une enquête le visant et sa participation à des soirées alcoolisées avec des jeunes. "Une enquête me visant est en cours et je suis très soucieux du secret de l’enquête, ainsi que du droit à la présomption d’innocence. […] J’ai participé à deux soirées avec des jeunes, avec de l’alcool", a-t-il expliqué en ouverture du conseil municipal, comme le rapportent nos confrères du Progrès. 

Martin Sotton a ensuite pris quelques minutes pour exprimer son regret et présenter ses excuses "pour les mauvais échos que cela a entraînés pour la commune". Tout en assurant  qu’ "à aucun moment, il n’y a eu de connotation à caractère sexuel pendant ces soirées".

Quid de son poste ?

Désormais se poserait la question de son maintien à la tête de la mairie. Les élus de l'opposition ont quitté la salle avant la fin du conseil, précisent nos confrères. Au terme de celui-ci, Nathalie Lions, la maire déléguée de Mardore, une commune rattachée à Thizy-les-Bourgs, aurait ensuite précisé que certains élus se réservaient "le droit de prendre une décision sur votre mandat dans les prochains jours", affirmant néanmoins "nous respectons le travail de la justice".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut