Bruno Bernard, Grégory Doucet et Laurent Wauquiez en septembre dernier lors du Sirha © MAXPPP

Renforcement de la ZFE à Lyon : l'avis peu surprenant de Laurent Wauquiez

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a rendu son avis sur l'extension de la ZFE à Lyon. Il ne surprendra pas grand monde.

Les collectivités présentes sur le territoire de la Métropole de Lyon étaient invitées à rendre un avis, purement consultatif, sur le renforcement de la Zone à faible émission (ZFE) à Lyon. Jeudi 8 décembre, le Sytral a rendu un avis favorable, sans grande surprise. Ce vendredi, toujours sans surprise, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a rendu un avis défavorable.

"De graves questions d'acceptabilité sociale"

Alors que des communes comme Feyzin, Mions ou encore Tassin avaient exprimé leur désaccord sur le projet, Laurent Wauquiez s'est aligné sur cette position. Selon lui, "la proposition faite par la Métropole de Lyon d'amplification de la ZFE pose de graves questions en matière d'acceptabilité sociale et de faisabilité des mesures proposées". Il déplore également que les réserves émises lors de la première phase de consultation n'aient pas été entendues.

Lire aussi : ZFE à Lyon : "70% de la population aura le droit aux aides et des dérogations", assure Valentin Lungenstrass

Pas assez d'investissements sur les transports en commun

Pour mémoire, la Métropole de Lyon souhaite accélérer le déploiement de la ZFE à Lyon en devançant le calendrier imposé par l'Etat via la loi Climat. L'objectif de Bruno Bernard est d'interdire les véhicules Crit'Air 2 dès 2026 contre par exemple 2028 à Strasbourg. Une mesure jugée anti-sociale par de nombreux élus du territoire.

Laurent Wauquiez déplore également "des investissements annoncés en termes d'offre de transports en commun insuffisants au regard du nombre de ménages impactés". Environ 40 % du parc de véhicule du territoire serait concerné. Dans son dossier technique, la Région préconise enfin la mise en place d'une dérogation jusqu'en décembre 2027 pour les Crit'Air 2.

Lire aussi : Mobilités : les anti-ZFE rencontrent les Lyonnais jusqu'à demain

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut