ZFE à Lyon : "70% de la population aura le droit aux aides et des dérogations", assure Valentin Lungenstrass

Valentin Lungenstrass, adjoint à la ville de Lyon en charge des mobilités, est l'invité de 6 minutes chrono. Il évoque la ZFE.

LA ZFE (zone à faibles émissions) sera l’un des fils rouges du mandat des écologistes dans la métropole de Lyon. D’ici 2026, elle peut aussi devenir l’un point de cristallisation des mécontentements. À la fin du mandat, la ZFE rendra les villes de Lyon, Villeurbanne ou Caluire-et-Cuire inaccessibles aux véhicules diesel. “Aujourd’hui, une majorité d’enfants a des problèmes respiratoires. Beaucoup de personnes, notamment dans notre opposition, considèrent que ce n’est pas suffisant pour justifier une ZFE ambitieuse sur un périmètre de coeur de métropole”, avance Valentin Lungenstrass, adjoint à la ville de Lyon en charge des mobilités.

Alors que la ZFE est souvent dépeinte comme une mesure antisociale, l’élu écologiste assure que la métropole déploiera un bouquet de mesures d’accompagnement. "70% de la population aura le droit aux aides et des dérogations de deux ans supplémentaires. Pour certaines aides (à l’achat de véhicules essence ou électriques), on pourra aller jusqu’à 10 000 euros”, promet Valentin Lungenstrass.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut