Pierre Oliver maire du 2e arrondissement de Lyon. Photo mairie

Primaire LR : "Valérie Pécresse a cette capacité de rassembler, comme Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy" pour Pierre Oliver, maire LR du 2e arrondissement de Lyon

Samedi 4 décembre, les adhérents du parti des Républicains ont désigné leur candidate pour la présidentielle 2022 : Valérie Pécresse. La présidente de la région Île-de-France était soutenue depuis le 1er tour par Pierre Oliver, maire LR du 2e arrondissement de Lyon.

Avec presque 61 % des voix, Valérie Pécresse s'est imposée au congrès des Républicains, face à Éric Ciotti. Soutien de la première heure, Pierre Oliver, maire LR du 2e arrondissement de Lyon, salue cette victoire. "Je suis plutôt satisfait, ça montre une dynamique autour de Valérie Pécresse".  Il salue avant tout l'union et la qualité des débats pendant le Congrès. "Je note que l’ensemble des candidats ont été très dignes et on tout mis en oeuvre pour montrer le rassemblement. C’était attendu par nos militants, qui n’avaient pas envie de revivre ce qui s’est passé en 2016", affirme le conseiller municipal et maire d'arrondissement. 

Valérie Pécresse devient la première femme a être candidate pour Les Républicains. Une "bonne chose", pour Pierre Oliver. "On n'avait pas eu cette occasion dans la 5e République de porter une femme. C'est un atout supplémentaire. Et elle a un très bon bilan à la tête de la région Île-de-France, avec une gouvernance rigoureuse, elle a fait des économies", commente Pierre Oliver. 

La campagne à venir

Nommé orateur de Valérie Pécresse pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, le maire du 2e arrondissement de Lyon prendra sa part dans la campagne. La candidate et son équipe devront convaincre et trouver une place dans une droite que se disputent déjà à l'extrême-droite Éric Zemmour, Marine Le Pen et plus au centre, Emmanuel Macron. "Valérie Pécresse est selon moi la candidate qui va pouvoir ramener tout un tas d’électeurs qui étaient partis chez Emmanuel Macron ou plus à droite. Je suis convaincu qu’elle a cette dynamique, cette capacité à rassembler comme on su le faire Jacques Chirac et Sarkozy", affirme-t-il. Place maintenant à la campagne, "aux quatre coins de la France"

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut