Capture d’écran 2012-12-17 à 16.35.36

Métropole de Lyon : le Fort de Feyzin sera aidé par le Loto du patrimoine

Pour sa 5e édition, le Loto du patrimoine va contribuer à la rénovation du Fort de Feyzin, situé au sud de la Métropole de Lyon. L’argent récolté sera notamment utilisé pour la réfection de la toiture. 

Chaque année depuis 2017, la Fondation du Patrimoine sélectionne des sites français "en péril", auxquels elle accorde une enveloppe financière qui doit permettre d’engager leur rénovation. Dès le mois de mars, les noms de 18 monuments qui font la fierté de chaque région de France avaient été retenus pour bénéficier de cette aide. Un seul d’entre eux se trouvait dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Parc des Sources de Vichy. 

12 nouveaux sites d'Auvergne-Rhône-Alpes

Ce lundi 29 août, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak a dévoilé les noms de tous les autres sites qui seront aidés par la Mission du Patrimoine pilotée par Stéphane Bern. Douze lieux emblématiques de la région viennent s’ajouter au Parc des Sources de Vichy. Il s’agit de : 

  • La Batterie de Sermenaz (Ain) ;
  • L'ancienne chapelle de l'institut médico-éducatif de Neuville (Allier) ;
  • Le Château de Saint-Jean-le-Centenier (Ardèche) ;
  • L'ancien carmel à Saint-Flour (Cantal) ;
  • L'ancienne abbaye de Vernaison (Drôme) ;
  • La Tour Florie Richard à Beaurepaire (Isère) ;
  • L'ancien prieuré de Saint-Romain-le-Puy (Loire) ;
  • Moulinage des Mazeaux (Haute-Loire) ;
  • La Chapelle Notre-Dame d'Andelot à Vensat (Puy-de-Dôme) ;
  • Le Fort de Feyzin (Rhône) ;
  • La Voie Sarde à Saint-Sulpice (Savoie) ;
  • La Maison forte Guillot à Andilly (Haute-Savoie).

Trois volets au projet de rénovation du Fort de Feyzin

Dans le Rhône, c’est le fort de Feyzin, construit entre 1875 et 1877 au sud de Lyon qui a été retenu. Le projet de restauration du fort comprend trois volets : 

  • la rénovation des toitures suite à de nombreuses infiltrations qui se produisent régulièrement ;
  • l’ouverture d’un musée militaire et de salles d’expositions pour les associations du patrimoine ;
  • la rénovation, la mise en valeur et la sécurisation du parcours de visite guidée (pose de rail, wagonnet, mise en lumière, restauration des planchers de la poudrière Est, peinture murale, la mise en valeur de l’escalier monumental, l’accès à la chapelle dans le cavalier, la création d’un point de vue sur le champ de tir).

Les travaux de rénovation de la forteresse enterrée de 22 000 m2 devraient se poursuivre en 2023 et se terminer en 2026 selon la fondation du patrimoine. À l’époque, il faisait partie de la ceinture fortifiée autour de Lyon et avait pour but de défendre la ville par le sud. Finalement peu utilisé pour sa fonction première, il a surtout servi de garnison militaire avant d’être utilisé par la gendarmerie nationale. 

Le montant de l’aide que touchera le fort acquis en 2003 par la commune de Feyzin devrait être connu en fin d’année.  

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut