Cours d’assises de Lyon. @WilliamPham

Lyon : le Covid perturbe le procès d'une attaque ratée sur un fourgon blindé

Un procès s'est ouvert devant la Cour d'assises de Lyon ce lundi 24 janvier. Huit hommes d'une quarantaine d'années sont suspectés d'une tentative de braquage à Saint-Chamond (Loire) en 2017. Seulement, le Covid vient jouer les fauteurs de troubles dans cette affaire.

Jusqu'au vendredi 28 janvier, la Cour d'assises de Lyon va juger huit hommes suspectés d'une spectaculaire tentative de braquage à Saint-Chamond (Loire). D'après Le Progrès, le procès a débuté avec plusieurs heures de retard lundi et risque d'en accumuler encore tout au long de la semaine. Parmi les huit hommes prévenus devant la justice dans le cadre de cette affaire d'attaque de fourgon blindé, deux ont affirmé avoir des symptômes du Covid-19. Ils ont d'ailleurs été testés dans la foulée. Malgré l'absence de résultats, les débats ont pu être ouverts par la présidence.

Un procès ouvert presque 5 ans après les faits

Les faits remontent au 25 septembre 2017. Un fourgon blindé vient réapprovisionner un distributeur de billets lorsqu'un commando de malfaiteurs tendent un guet-apens aux convoyeurs de fonds.

Pendant le braquage, les huit hommes armés de Kalachnikovs font feux sur le fourgon blindé en plein centre-ville. Les convoyeurs à bord du véhicule réussissent à s'échapper malgré les rafales, et percutent une voiture dans leur hâte. Dans la foulée, les malfaiteurs brûlent un de leurs véhicules avant de prendre leurs jambes à leur coup sans le moindre butin.

Cinq mois plus tard, en février 2018, une opération de police de la BRI permet d'interpeller huit personnes à Saint-Étienne, à Lyon et à Oullins. Pour ce procès qui s'est ouvert ce lundi 24 janvier, trois des huit prévenus sont défavorablement connus de la justice pour des vols et tentatives de vol en bande organisée.

Lire aussi : Lyon : huit hommes jugés après l'attaque ratée d'un fourgon blindé en 2017

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut