(Crédit : Martin Gaboriau)

Lyon : la grève reconduite à la raffinerie de Feyzin, TotalEnergie tend la main

Quelques minutes après l'annonce par les grévistes de la reconduction du mouvement de grève ce jeudi, notamment à Feyzin, TotalEnergie a annoncé qu'il comptait distribuer "à l'ensemble de (ses) salariés dans le monde" un bonus équivalent à un mois de salaire.

Plus de 15 jours après le début de la grève dans les raffineries et dépôts du groupe TotalEnergies, la situation était au point mort ce jeudi matin après le refus mercredi soir des salariés grévistes de débloquer les expéditions de carburant pour ravitailler les stations-services à sec. Ces dernier ont décliné avec fermeté une proposition de leur direction de débloquer les livraisons à l'aube comme un préalable à l'ouverture dans la foulée de négociations salariales.

Ce jeudi matin, le mouvement de grève a donc été reconduit "à une très large majorité" sur les cinq sites impliqués dans le mouvement, a indiqué à l'AFP le coordinateur CGT pour le groupe, Eric Sellini. Les raffineries de Feyzin, dans la Métropole de Lyon, Normandie, Donges, la Mède et le dépôt des Flandres sont concernés, alors que les grévistes ont été rejoints par les membres de FO, le quatrième syndicat parmi les salariés du raffinage chez TotalEnergies. 

Lire aussi : La bataille des salaires continue à la raffinerie de Feyzin

Comme depuis le 27 septembre, date du début de la grève, les salariés revendiquent 10% d'augmentation pour 2022, contre les 3,5% obtenus en début d'année, afin de compenser l'inflation et de profiter des bénéfices exceptionnels du groupe.

TotalEnergie propose un bonus d'1 mois de salaire

Après l'échec de discussions mercredi soir, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a appelé ce jeudi matin TotalEnergies à "augmenter ses salaires" et la CGT à "se saisir de la main qui a été tendue" pour négocier. "Ils ont la capacité donc le devoir d'augmenter les salaires de tous leurs salariés dans des proportions qu'ils négocieront avec les organisations syndicales", a précisé le ministre sur RTL.

Quelques minutes plus tard, TotalEnergies a annoncé qu'il comptait distribuer "à l'ensemble de (ses) salariés dans le monde" un bonus équivalent à un mois de salaire. Ce "bonus exceptionnel" sera versé en décembre "sous réserve d'accords salariaux" dans les pays et filiales concernées et sera "plafonné pour les salaires élevés", précise le groupe.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut