Marie-Charlotte Garin est élue députée. © Antoine Merlet

Lyon : la députée Marie-Charlotte Garin interpelle Gérald Darmanin

La venue à Lyon de Gérald Darmanin, vendredi 9 septembre, a suscité de nombreuses réactions. Notamment celle de la députée Marie-Charlotte Garin, qui s'est étonnée de ne pas être conviée.

Vendredi 9 septembre, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, est venu en visite à Lyon, après une première en juillet dernier. Le ministre a rencontré le maire, Grégory Doucet, à qui il a demandé "des preuves d'amour envers la police". Peu avant, il avait fait une halte non programmée dans le quartier de la Guillotière. Mais cette visite n'a pas été du goût de tous les élus lyonnais. À la tête des mécontents, la députée écologiste de la 3e circonscription du Rhône (la partie ouest du 3e arrondissement, la partie nord du 7e arrondissement et la partie centrale du 8e arrondissement), Marie-Charlotte Garin. Elle a interpellé le ministre de l'Intérieur sur Twitter.

Quid des autres élus ?

La députée regrette que la visite du ministre ne soit consacrée qu'à la rencontre avec le maire de Lyon. "Ni les maires d'arrondissement, ni le président de la métropole ne sont conviés alors que ville, métropole et arrondissements travaillent de concert pour améliorer la situation, notamment à la Guillotière", regrette-t-elle. Déjà, en juillet lors de sa venue à Lyon, Gérald Darmanin ne l'avait pas conviée. "En juillet, c'est à ma demande que j'ai pu assister aux échanges prévus sur la circonscription" relate Marie-Charlotte Garin, qui se demande si cette visite vise à "trouver des solutions" ou à être "un énième coup de communication".

Des réponses ironiques

Cette communication via Twitter n'a pas été du goût, elle, des utilisateurs de la plateforme. En commentaire, ils s'interrogent sur la pertinence du tweet, son objectif et sur "l'inaction des élus locaux". Le ministre, lui, n'a pas répondu à l'élue.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut