Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon et président du CMR. © Tim Douet

Lyon : Jugement en délibéré pour des tweets haineux visant Kamel Kabtane

Mardi 17 janvier, le tribunal judiciaire s'est réuni pour des faits de haine sur les réseaux sociaux. La victime se trouve être Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon.

Pour rappel, nous sommes en pleine période Covid. La France est confinée et pour soutenir les soignants, les églises comptent sonner leurs cloches. Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon appelle les musulmans à prier dans la continuité de l'initiative chrétienne.

Lire aussi : Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon montre sa "solidarité avec le peuple français”

Une pétition en ligne est alors lancée à son encontre. L'auteur, encore inconnu, le qualifie d'islamiste. En revanche, sur le réseau social Twitter, deux trentenaires tiennent des propos similaires. Ils ont été jugés ce mardi 18 janvier pour incitation à la haine.

Le jugement en délibéré

Pour les faits reprochés, le procureur a requis à l’encontre des deux trentenaires 6 mois de prison avec sursis et 15 000 € d’amende, selon le Progrès.

La défense de son côté a plaidé la relaxe, en argumentant sur la constitution de l'incitation à la haine. Seul, Kamel Kabtane était visé par les tweets et pas l'entièreté des musulmans. La décision finale sera rendue le 21 février prochain par le tribunal judiciaire.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut