Un cambriolage à eu lieu dans le quartier quartier Ferrandiere / Maisons Neuves, le suspect à d'abord volé les clés de l'appartement.
@WilliamPham

Le syndicat FO Police municipale de Lyon "consterné" par le maire de Lyon

Dans un tweet salé, le syndicat des policiers municipaux de Lyon s'indigne du "jeu de la politique politicienne" de la mairie de Lyon.

"Le maire de Lyon, après avoir accusé des délégués FO de faire de la politique se livre au jeu de la politique politicienne." Le coup de gueule est signé du syndicat FO Police municipale de Lyon qui regroupe les policiers municipaux lyonnais.

En ligne de mire : le million d'euro proposé, à l'automne 2021, par la Région pour que la mairie de Lyon investisse dans de la vidéoprotection.

En avril dernier, l'intersyndicale de la police municipale lyonnaise avait instamment demandé au maire de Lyon Grégory Doucet d'accepter l'offre d'1 million d'euros de la Région destinée à "renforcer la sécurité des Lyonnais", via l'achat de caméras de vidéoprotection et d'équipements pour la police municipale, "à un moment, expliquait l'intersyndicale, où le nombre de fonctionnaires de police blessés explose". 

Grégory Doucet n'avait pas donné suite. "Monsieur le maire méprise un partenariat gagnant-gagnant avec la Région (...) et nous explique qu'il n'a pas les moyens de conserver une police municipale opérationnelle." s'était alors insurgé FO.


"Nous avons compris le message : Plutôt que des équipements pour assurer notre sécurité et cell des citoyens, les urrinoirs sont prioritaires".  


Dans un courrier  du 9 septembre dernier, clairement provocateur, le maire de Lyon Grégory Doucet avait fini par accepter l'offre de la Région d'un million d'euros... pour de tous autres usages. L'Ecologiste décline donc la proposition du Républicain d'achat de caméras de vidéoprotection pour lui préférer des orientations qui conjuguent" selon lui, "efficacité et bonne gestion".

En vrac : des barrières anti-véhicules-béliers, une camionnette pour "transporter la piste d'éducation routière" utilisée par la police municipale pour la sensibilisation auprès des écoliers, des talkies-walkies pour les événements, des "chasubles" pour identifier les personnes d'encadrement dans les événements,  du "soutien à la médiation sociale", l'achat de radars supplémentaires et celui de toilettes publiques inclusives, dans l'objectif de rééquilibrer "l'usage des espaces publics entre les femmes et les hommes".

C'est sur ce dernier point que le syndicat FO Police municipale de Lyon proteste dans on dernier communiqué. "Le maire de Lyon accepte l'argent du contribuable offert pour sa sécurité pour investir dans les urinoirs", prenant soin, au passage de faire un peu d'humour (noir) : "si notre maire est inspiré par l'empereur Vespasien, rappelons quand même qu'avant de s'occuper des pissotières, l'empereur Romain s'était assuré de la continuité de la Pax Roamana."

Lire aussi : Wauquiez refuse de donner un million d'euros à Doucet pour des "gadgets idéologiques"

 

à lire également

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut