Bruno Bernard, Grégory Doucet et Laurent Wauquiez en septembre dernier lors du Sirha © MAXPPP

Wauquiez refuse de donner un million d'euros à Doucet pour des "gadgets idéologiques"

La Région avait proposé 1 million d'euros à la Ville de Lyon pour élargir le réseau de vidéoprotection. Grégory Doucet avait accepté mais pas pour des caméras. Laurent Wauquiez retire sa proposition.

À l'automne 2021, le vice-président de la Région délégué à la sécurité, Renaud Pfeffer, proposait à la ville de Lyon une enveloppe d'un million d'euros destinée à "renforcer la sécurité des Lyonnais", via l'achat de caméras de vidéoprotection et d'équipements pour la police municipale. Au printemps dernier, le président de la Région Laurent Wauquiez avait publiquement réitéré à la Ville de Lyon sa proposition de lui octroyer 1 million d’euros, pour améliorer la sécurité sur son territoire, une somme qui serait notamment consacrée au développement de la vidéo-protection, sur laquelle le préfet du Rhône venait de rappeler à l’ordre le maire de Lyon.

Dans un courrier  du 9 septembre dernier, clairement provocateur, le maire de Lyon Grégory Doucet accepte l'offre de la Région d'un million d'euros... pour de tous autres usages. L'Ecologiste décline donc la proposition du Républicain d'achat de caméras de vidéoprotection pour lui préférer des orientations qui conjuguent" selon lui, "efficacité et bonne gestion".

Tous azimuts : des barrières anti-véhicules-béliers, une camionnette pour "transporter la piste d'éducation routière" utilisée par la police municipale pour la sensibilisation auprès des écoliers, des talkies-walkies pour les événements, des "chasubles" pour identifier les personnes d'encadrement dans les événements,  du "soutien à la médiation sociale", l'achat de radars supplémentaires et celui de toilettes publiques inclusives, dans l'objectif de rééquilibrer "l'usage des espaces publics entre les femmes et les hommes". Le maire de Lyon conclue son courrier en appelant de ses voeux que la ville et la région "travaillent ensemble et en complémentarité à l'amélioration de la prévention et de la tranquillité".

"Le maire de Lyon n’a rien compris au problème et à ce que vivent les Lyonnais"

A la réception du courrier du maire de Lyon, le président de la Région a, dans une réponse demandée par Lyon Capitale,  "d’abord cru à une blague". Laurent Wauquiez n'a visiblement pas apprécié le courrier du maire de Lyon, ni le ton employé. "Quand on aborde le sujet de la sécurité et qu’on nous parle de toilettes inclusives, c’est qu’on n’a rien compris au problème et à ce que vivent les Lyonnais" écrit-il. "La gravité de la situation nécessite des actions rapides et concrètes pour enrayer la hausse de la délinquance telles que le renforcement des systèmes de vidéoprotection et de l’équipement de la police municipale" poursuit le président d'Auvergne-Rhône-Alpes.

En définitive, la Région Auvergne-Rhône-Alpes refuse d'offrir l'enveloppe d'un million d'euros proposée à la Ville de Lyon. "C’est à cela qu’est destinée l’aide proposée par la Région, et non à financer des gadgets idéologiques. La légèreté du maire de Lyon à appréhender le sujet de la sécurité fait peser un risque sur ses concitoyens".

Lire aussi : Médiation, radars et toilettes inclusives : ce que Doucet veut faire du million proposé par Wauquiez

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut