Le tramway express de l’Ouest Lyonnais devrait être opérationnel en 2031. (Photo William Pham)

Le métro E abandonné, le Sytral confirme son projet de Tram express pour l’Ouest lyonnais

En mars 2022 nous vous avions annoncé l’abandon du projet de métro E par le Sytral. Ce qu’à confirmé le Sytral ce lundi en présentant son projet de tramway express pour l’Ouest lyonnais, entre Lyon et Tassin-la-Demi-Lune, qui fera l'objet d'une concertation en 2023.

Comme nous vous l’annoncions dès le mois de mars 2022 sur Lyon Capitale, l’abandon du projet de métro E, pour le moment, jugé "trop cher" par le Sytral et trop long à mettre en oeuvre a ouvert la porte à un projet de tramway express partiellement enterré pour desservir l’Ouest lyonnais. Le projet de métro entre Tassin et Bellecour était ainsi estimé entre 1,2 milliard et 1,4 milliard d'euros et celui entre Tassin et Part-Dieu était évalué à 2 milliards d'euros. Moins cher, ce tramway enterré coûterait, lui, environ 750 millions d’euros. 


"Afin de permettre le développement d’autres projets, notamment à l’est du territoire et compte tenu du coût du métro E, il est donc proposé de privilégier la réalisation de la ligne de tramway express de l’Ouest lyonnais", Bruno Bernard, président du Sytral


Ce projet de tramway express de l’Ouest lyonnais (nommé pour le moment TEOL) permettrait de relier Tassin-Alaï et Lyon-Jean Macé, grâce à un tram souterrain sur 3 km sous le 5e arrondissement, entre Ménival et les quais de Saône. "Les stations de tram souterrain ressemblent à des stations de métro", nous expliquait Bruno Bernard, le président du Sytral, il y a quelques mois.

Le tram express de l'Ouest lyonnais en résumé

Pour l’heure, les prévisions du Sytral, l’autorité organisatrice des transports en commun, laissent entendre qu’il serait ainsi possible de relier le Point du Jour à Perrache en moins de 10 minutes et Jean-Macé en moins de 25 minutes.

  • un tram express, souterrain sur 3 km entre Ménival et les quais de Saône, sous le 5e arrondissement. Sinon il est en surface à Tassin et à Lyon 2e ;
  • un tracé qui irait de Tassin Alaï à Lyon Jean Macé, d'environ 6,5km ;
  • deux stations souterraines sont envisagées pour desservir Saint-Irénée ou Charcot/Saint-Luc puis le Point du Jour. Les alternatives doivent être déterminées lors de la phase de concertation ;
  • un nouveau viaduc sur la Saône pour rejoindre le 5e ;
  • le coût est estimé à 750M d'euros ;
  • concertation à l'automne 2023 ;
  • travaux de 2026 à 2031 ;
  • études technique de septembre 2022 à 2025 ;
  • mise en service est espérée en 2031 ;
  • 45 000 et 60 000 voyages/jours attendus ;

Dans l’Ouest lyonnais, le projet divise et les maires de Tassin-la-Demi-Lune, Francheville, voire Sainte-Foy-lès-Lyon qui pourraient en bénéficier sont partagées et ont émis de nombreuses réserves, pour certains, sur le projet. Celui-ci doit faire l’objet d’une concertation en 2023 et Bruno Bernard l’assure, "nous ne ferons cependant pas ce projet sans l’assentiment de l’ensemble des parties prenantes".

Lire aussi : "Projet pansement", "demi-métro", l'opposition critique (déjà) le tram souterrain entre Tassin et Lyon


POUR ALLER PLUS LOIN

Invité de 6 minutes chrono en mars 2022, Pascal Charmot, le maire de Tassin, dénonçait "la politique de gribouille des écologistes" en matière de transport. Un entretien vidéo à retrouver ci-dessous.

Nadine Georgel, maire écologiste du 5e arrondissement de Lyon, était l'invitée de 6 minutes chrono, en juin 2022. Elle évoquait le nouveau projet du tram express de l'ouest lyonnais, défendu par le Sytral.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut