Contrôle du pass sanitaire @WilliamPham

Covid-19 à Lyon : pass sanitaire désactivés à partir du 15 janvier, qui est concerné ?

Le 15 janvier, les Français n'ayant pas effectué leur dose de rappel sept mois après la deuxième dose, pourraient voir leur pass être désactivés. Sauf s'ils ont contracté le virus entre temps et l'ont signalé dans l'application TousAntiCovid.

Des dizaines de milliers de pass sanitaires devraient être désactivés faute de rappel de vaccin anti-Covid samedi 15 janvier, date-butoir fixée par le gouvernement. En théorie, plus de 560.000 personnes sont susceptibles de perdre leur pass, a indiqué le ministère de la Santé à l'AFP vendredi 14 janvier au soir. Il s'agit de personnes qui n'ont pas effectué leur dose de rappel dans les 7 mois qui ont suivi leur deuxième dose de vaccin contre le covid-19. Mais ce chiffre pourrait être une estimation plus élevée que la réalité.

Selon le ministère, environ 15,3 millions de ces personnes ont fait leur rappel à la date de jeudi. Pour autant, cela ne veut pas dire que les 560.000 restants perdront leur pass samedi. Parmi eux, "il y a un nombre conséquent qui ont présenté une infection" sans l'avoir encore notifié dans l'application TousAntiCovid, ce qui prolonge la validité de leur pass, a expliqué le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Pour les plus de 65 ans et les personnes souffrant de comorbidités, qui ont eu accès au rappel dès septembre, cette date-butoir était le 15 décembre. Le pass sanitaire devrait bientôt être remplacé par un pass vaccinal. La loi est encore en attente d'être votée par le Parlement.

Lire aussi : Covid-19 : pas d'accord entre sénateurs et députés sur le pass vaccinal

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut