Le Centre de vaccination du Palais des Sports de Gerland (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Coronavirus : "le risque d'une reprise épidémique (en France) est réel mais...", explique Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s'est exprimé ce mercredi sur la situation du covid-19 en France.

"Le risque d'une reprise épidémique est réel mais on ne peut peut pas parler d'une nouvelle vague" a expliqué ce mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du conseil des ministres. La situation reste sous contrôle dans les hôpitaux avec très peu de formes graves lorsque les patients sont vaccinés.

"Il ne faut pas se précipiter pour lever les mesures de freinage", a-t-il ajouté". "Je ne vois pas aujourd'hui comment une adaptation du pass sanitaire pourrait intervenir au 15 novembre" a-t-il aussi souligné.

Le taux d'incidence est stable dans le Rhône depuis deux semaines

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au samedi 16 octobre, le taux d'incidence est de 54 (les données prennent donc en compte la période entre le dimanche 10 octobre et le samedi 16 octobre).

Taux d'incidence dans le Rhône :

  • 10 juillet : 36
  • 20 juillet : 186
  • 30 juillet : 319
  • 6 août : 301
  • 19 août : 278
  • 26 août : 237
  • 29 août : 214
  • 2 sept : 181
  • 9 sept : 129
  • 13 sept : 106
  • 20 septembre : 76
  • 27 septembre : 61
  • 1er octobre : 59
  • 8 octobre : 50
  • 16 octobre : 54

Le nombre de nouveaux cas, dans le Rhône, est légèrement supérieur au seuil d'alerte. Qui est de 50.

Dans le Rhône, plus de 9 personnes sur 10 sont vaccinées au moins une dose, parmi celles éligibles à la vaccination contre le covid-19. Cela représente 1 479 033 personnes et 78,8 % de la population.

Lire aussi : Covid-19 : le Rhône flirte avec le seuil d'alerte

La répartition par classes d'âge est parlante. Les plus âgés sont plus vaccinées, mais l'écart entre les classes d'âge s'est considérablement réduit depuis l'été. Le défi des autorités de santé est maintenant de convaincre les personnes éligibles et encore non-vaccinées de recevoir le vaccin, notamment les plus de 80 ans et les plus jeunes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut