Le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, lors d’un conseil municipal ©PHOTOPQR/Maxime JEGAT

Conseil municipal de Lyon : écoles, alimentation, Part-Dieu, grève des agents, les dossiers du jour

Trois mois après la reprise du conseil municipal en présentiel, les élus de la ville de Lyon retrouvent l’hémicycle de l’Hôtel de Ville ce jeudi 30 septembre pour une nouvelle séance. Ils devront se prononcer sur la mise en oeuvre de projets, l'attribution de subvention et débattre sur leurs visions politiques. Lyon Capitale revient sur quelques sujets à l'ordre du jour.

Engagée dans un bras de fer avec les agents municipaux depuis le début du mois de septembre, la majorité écologiste de la ville de Lyon, emmenée par le maire Grégory Doucet, retrouve ce jeudi 30 septembre l’hémicycle du conseil municipal. Le sujet de la grève des agents municipaux n’est pas à l’ordre du jour, mais il ne devrait pas manquer d’animer les débats entre les élus de différents bords, alors que les grévistes ont prévu de se rassembler, en début d’après-midi, devant les grilles de l’Hôtel de Ville. Ils entendent dénoncer une modification du droit de grève et l’augmentation de leur temps de travail. 

Lire aussi : Lyon : les policiers municipaux font grève avec les agents de la Ville

Au menu du jour, il sera surtout question d'enfance, d’alimentation dans les écoles et de la rénovation du patrimoine scolaire de la ville, qui fera l’objet de plusieurs délibérations. Tout comme les quartiers de la Part-Dieu et de Perrache. Nous revenons sur trois de ces sujets.

Rénovation du patrimoine scolaire

À leur arrivée au pouvoir, les écologistes ont procédé à un inventaire des besoins en entretien et en construction d’écoles. L’état des lieux les a contraints à revoir leur priorité. Leur plan de végétalisation cohabite désormais avec une remise aux normes des établissements scolaires lyonnais. La majorité s’est engagée à investir près de 350 millions d’euros sur les écoles, soit quatre fois plus que lors du dernier mandat de Gérard Collomb.

Lire aussi : Les écoles, l’autre priorité des écologistes à Lyon

La démolition et la reconstruction du groupe scolaire Kennedy, dans le 8e arrondissement, est l’un des projets majeurs que souhaite entreprendre la Ville. Ce grand chantier qui doit lier l’éducation, avec la reconstruction de l’école, le sport, avec la création d’un gymnase et d’une piscine, et la culture avec l’implantation des ateliers de la danse, est évalué à près de 60 millions d’euros. Ce jeudi les élus devront voter afin de lancer les études nécessaires à l’opération dite "Groupe Scolaire Kennedy".

Lire aussi : Le maire de Lyon dévoile la cour d’école de demain des écologistes

Le projet européen SchoolFood4Change

Quelques jours après la victoire d’un chef lyonnais lors du concours du Bocuse d’Or, l’alimentation est encore présente dans de nombreux sujets de conversation. Ce que n’a pas manqué de souligner le maire de Lyon, en amont du conseil, avant d’affirmer sa volonté de "faire de Lyon la capitale de l’alimentation durable, en plus de la capitale de la gastronomie". Une ambition qui doit également se retrouver dans les cantines des écoles, un sujet toujours très débattu au conseil municipal depuis l’arrivée de la nouvelle majorité, notamment lorsqu’il a été question de la viande dans les assiettes.

Lire aussi : Lyon : passe d’armes entre Gérald Darmanin et Grégory Doucet sur le menu unique sans viande

Toutefois, selon Gauthier Chapuis, l’adjoint au maire en charge de l’alimentation locale "il ne suffit pas juste de changer le contenu de l’assiette, pour arriver à une alimentation durable. C’est un 1er pas, mais il faut aussi former les cuisiniers". Avec cette idée globale en tête, la municipalité participe au projet européen SchoolFood4Change et doit aujourd’hui faire valider par le conseil les modalités de sa participation au projet. Celui-ci devrait lui permettre de bénéficier d’une enveloppe de 359 000 euros, sur la totalité du mandat, pour :

  • Travailler à une meilleure connaissance du système alimentaire et de la santé dans les écoles et crèches ;
  • Élaborer des actions de formation des acteurs de l’éducation et de la petite enfance ;
  • Développer une meilleure utilisation des leviers de commande publique en matière d’alimentation durable.

Lire aussi : Lyon lance un ambitieux plan en 5 ans pour les cantines scolaires

Poursuite de la réorientation du quartier de la Part-Dieu

Au mois de juin, Grégory Doucet et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, avaient présenté leur projet pour repenser et remanier le quartier de la Part-Dieu. Ils le veulent plus végétal, plus vivant et plus accueillant pour les piétons et les vélos. Les constructions y seront donc moins nombreuses et privilégieront désormais les logements aux bureaux.

Lire aussi : Lyon : les écologistes présentent leur quartier de la Part-Dieu plus végétal et avec moins de bureaux

Ce jeudi, trois délibérations sont à l’ordre du jour concernant ce sujet très commenté lors de l’annonce du projet des élus écologistes et les échanges pourraient être vifs au moment d’aborder ces points, dont deux concernent les travaux de la ZAC Part-Dieu Ouest. Car le futur quartier de la Part-Dieu incarne probablement le mieux la rupture politique à l’oeuvre dans la métropole et à la Ville de Lyon, depuis un an et l’élection de majorités écologistes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut