Vue sur Fourvière depuis la Croix-Rousse. @WilliamPham

Abus sexuels : des Inuits canadiens viennent à Lyon demander l'extradition d'un prêtre

Des délégués Inuits du Canada viennent le 15 septembre au Club de la presse de Lyon pour demander l'extradition d'un prêtre, aujourd'hui retraité à Lyon, qu'ils accusent de viols sur des enfants inuits.

Le père Johannes Rivoire, qui vit à Lyon, est soupçonné au Canada d'agressions sexuelles sur des enfants Inuits. Le 4 août, le ministre canadien de la Justice David Lametti avait confirmé que son pays demandait l'extradition de ce prélat franco-canadien à la retraite, ayant quitté le Canada en 1993 et vivant désormais dans un Ehpad de la Croix-Rousse, à Lyon.

Lire aussi : Agressions sexuelles, le Canada demande l'extradition du père Johannes Rivoire

Ce sont des Inuits du Canada, directement touchés par ce drame puisque Johannes Rivoire est soupçonné d'abus sexuels sur des enfants Inuits il y a plus de 30 ans, qui viendront réclamer la même chose à Lyon le 15 septembre. Cette délégation répondra aux questions de la presse lyonnaise sur cette affaire. La présidente Aluki Kotierk, Steve Mapsalak, mais aussi Tanya Tungiliket Jesse Tungilik (fille et fils d'une victime présumée) prendront la parole et répondront aux questions des journalistes.

Les faits d'agressions sexuelles dont Johannes Rivoire est accusé sont devenus un symbole d'impunité dans le Nord du Canada. Déjà placé sous mandat d'arrêt entre 1998 et 2017 pour des agressions sexuelles contre trois mineurs, le père Johannes Rivoire fait l'objet d'un nouveau mandat d'arrêt au Canada depuis le mois de février. Une nouvelle plainte a en effet été déposée en septembre 2021, portant sur des faits qui auraient été commis il y a 47 ans.

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut