Propos antisémites à Vaulx : le débat au conseil municipal

Lors du conseil municipal de ce lundi soir, la députée-maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy a apporté son soutien à Ahmed Chekhab. L'élu socialiste avait tenu des propos à caractère antisémite qui visaient, un ancien adjoint aux sports, Philippe Zittoun.

La salle du conseil était pleine à Vaulx-en-Velin. "Au vue de l’actualité de notre ville, je vous propose d’échanger", avance Hélène Geoffroy, l’édile de la ville.

Depuis ce week-end, un des adjoints de la ville Ahmed Chekhab est au cœur d’une vive polémique relayée par la presse nationale. Le 30 mai dernier, lors d’une longue conversation houleuse avec le président d’un club d’athlétisme, il a tenu des propos à caractère antisémite envers son prédécesseur Philippe Zittoun, actuel opposant de gauche de la maire socialiste. "Tu veux un juif, (...) tu préfères un enculé qui te niques bien, tu préfères Philippe, tu préfères Zittoun", s’est-il exclamé, selon l’enregistrement de la conversation que s’est procuré Lyon Capitale.

"Ne pas réduire l'homme à ce dérapage inacceptable"

Ce lundi soir, lors de la séance, l’adjoint aux sports, mal à l’aise a renouvelé ses excuses auprès de Philippe Zittoun, assis presque en face de lui. "Les mots que j’ai prononcés et qui l’ont profondément blessé ne me ressemblent pas", avance le jeune homme. "Je lui demande à nouveau de me pardonner", ajoute-t-il.

Fermement soutenu par Hélène Geoffroy, l'élu avance une "pression exercée sur moi depuis l’élection". Lui et le maire de la ville expliquent ce comportement "inexcusable" par un contexte ambiant, une campagne municipale délétère selon eux. Si elle condamne "le propos tenu même dans une conversation privée", Hélène Geoffroy estime "qu’il ne faut pas réduire l’homme à ce dérapage inexcusable". Les groupes PS et PRG ont également apporté leur soutien à l’adjoint.

"l'arrogance de celui qui a le pouvoir"

En face, Philippe Zittoun écoute, lui aussi siégeant au conseil municipal au côté de Bernard Genin. L’ancien maire de Vaulx-en-Velin prends la parole, il préside le groupe d'opposition de gauche à l'actuelle maire. Il dénonce "l’arrogance de celui qui a le pouvoir" en évoquant le discours communautariste qui ressort de la discussion. Le groupe UMP, lui, décrit des "mots de haine et d'exclusion" et déplore le comportement de l'adjoint aux sports, d'autres associations sportives se seraient plaintes de sa virulence. Les deux groupes veulent, a minima, le retrait de la délégation de l'élu.

Malgré les excuses, Bernard Genin s’interroge aussi sur le "crédit accordé à celles-ci, plus d’un mois après avoir tenu de tels propos". Il parle d’une réponse judiciaire qui devrait rapidement intervenir. Philippe Zittoun nous a d’ailleurs confirmé son intention de porter plainte.

La Licra "accepte les excuses", le PS veut une enquête interne

Ce lundi soir, la Licra a, pour sa part, "accepté les excuses d’Ahmed". L’association de lutte contre le racisme et l'antisémitisme considère les faits comme un "incident isolé" et non comme la démonstration d’une "politique, de fait, antijuive". La ville s’est engagée à intégrer un volet prioritaire d’action contre le racisme et l’antisémitisme, avance également l’association.

Mais pas sûr qu’au niveau national, le parti socialiste souhaite en rester là. Jean-Christophe Cambadélis a demandé la conduite d’une enquête en interne. Localement, David Kimelfeld, le secrétaire fédéral veut rencontrer les différents protagonistes de l’affaire.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut