Après l'alliance Collomb / droite jeudi, le rapprochement avant le 2e tour est imminent à gauche entre les écologistes, arrivés en tête au 1er tour, la liste de la gauche unie portée par le PS et la liste de Nathalie Perrin-Gilbert. Mais ce sera probablement sans David Kimelfeld, l'actuel président de la Métropole.
L’hôtel de ville de Lyon, place de la Comédie © Eliot Lucas
Séisme politique à Lyon. Gérard Collomb, le maire de Lyon, s'est allié à la droite en vue du 2e tour des municipales à Lyon et métropolitaines, le 28 juin prochain. Et à gauche ? Les écologistes, arrivés en tête à Lyon et dans la Métropole, discutent avec le PS, avec Nathalie Perrin-Gilbert et avec David Kimelfeld...
David Kimelfeld et Gérard Collomb, au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Il n'y aura pas d'accord entre Gérard Collomb, l'actuel maire de Lyon, et David Kimelfeld, l'actuel président de la Métropole, avant le 2e tour des élections à la Métropole de Lyon, prévu le 28 juin. Dans un communiqué, Kimelfeld précise qu'il ne fera pas d'accord avec son ancien allié.
Comme à Lyon, les écologistes sont arrivés largement en tête du 1er tour, le 15 mars dernier, pour l'élection à la Métropole de Lyon. Le deuxième tour est prévu le 28 juin. Les futures alliances pourraient être déterminantes. Et différentes de celles qui se tramaient juste après le 15 mars ?
Le département du Rhône est dans le vert. Les parcs et jardins peuvent ouvrir à nouveau. Mais ils ne vont pas forcément tous ouvrir tout de suite. C'est la collectivité qui gère chaque parc qui décide. Ainsi, le parc de la Tête d'Or, à Lyon, par exemple, devrait rester fermer lundi. Explications.
Les candidats à l'élection à la Métropole de Lyon en 2020 sont désormais connus. Les 15 mars et 22 mars prochains, les habitants des 59 communes de la Métropole de Lyon vont voter pour élire leur maire mais donc aussi pour élire le président de la Métropole. Tous les candidats à cette élection sont désormais connus.
A moins d’un mois du premier tour des élections municipales, le 15 mars 2020, le scrutin est plus que jamais incertain à Lyon. Les célèbres bookmakers anglais auraient bien du mal à dégager une tendance et un favori. Tant la course est ouverte, très ouverte. Et deux tours d’élections pourraient ne pas être suffisants pour dégager l’heureux élu.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
L’élection à la Métropole de Lyon, en 2020, déclenche beaucoup de passions. Il faut dire que les compétences de la Métropole, 1,4M d’habitants, sont désormais très élargies depuis 2015. La guéguerre Collomb-Kimelfeld fait notamment rage mais les autres candidats à ce poste très convoité sont nombreux. Tour d’horizon.
Gérard Collomb a finalement choisi… Yann Cucherat pour mener sa liste à la ville de Lyon. L’actuel maire de Lyon, sera candidat quant à lui à la Métropole de Lyon, adoubé par La République en Marche.
La campagne pour les élections métropolitaines est lancée. Vendredi, David Kimelfeld a annoncé à Lyon Capitale qu’il ne fera pas l’Anneau des sciences. L’occasion de faire le point sur ce vaste projet avant les élections. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s’interroge ? Qui entretient le flou ?

Posts navigation

1 2 3 4