OL : après le basket, Aulas se lance aussi dans le tennis

Ce mardi après-midi, en marge du Rolex Paris Masters, Jo-Wilfried Tsonga, Thierry Ascione, Jean-Michel Aulas et Laurence Fautra, la maire de Décines ont annoncé la création d'une académie qui verra le jour, à Décines en 2022, au coeur d'OL City.

De notre envoyé spécial à Paris. 

Après le basket avec Parker, place au tennis avec Tsonga. OL Groupe, la holding qui chapeaute le club de football a décidé de céder un terrain de 3,5 hectares situé au coeur d'OL City à Thierry Ascione, Jo-Wilfried Tsonga et Patrick Bouchet (le président du tennis club Dardilly). "Je tiens à remercier Jean-Michel Aulas qui a consenti un gros effort sur le prix de ce terrain, a expliqué Thierry Ascione, l'entraîneur de Jo-Wilfried Tsonga. Je suis vraiment fier car on va pouvoir bénéficier de belles infrastructures, chez moi, à côté du stade de mon club de cœur." 

2022

C'est donc à Décines, en 2022, qu'une académie (All in Academy) avec au moins une quinzaine de terrains verra le jour. Une belle aubaine pour Laurence Fautra, la maire de Décines qui avait fait le déplacement à Paris pour l'occasion. "Avec Jean-Michel (Aulas), on ne se quitte plus, a-t-elle lâché tout sourire. C'est un beau projet et je sais que Jo-Wilfried Tsonga et Thierry Ascione ont à cœur d'associer les jeunes des quartiers de la commune." Toujours en lice au Rolex Masters Paris (2e tour), Jo-Wilfried Tsonga a expliqué les raisons de son investissement dans ce projet d'académie. "J'ai envie d'aider le tennis français, a-t-il indiqué. Tout ce que j'ai appris durant ma carrière, je souhaite le partager avec tous ces jeunes."

"Aider le tennis français"

Jean-Michel Aulas qui ne sera pas actionnaire de cette académie souhaitait être de la partie. "Je n'ai jamais joué au football ni au basket, par contre, j'ai joué au tennis, a confié le président de l'OL. On avait saisi une première opportunité avec l'Asvel et là, cette académie de tennis va permettre à des sportifs du monde entier de venir à OL City et vont bénéficier de tout ce qui a été développé ici depuis 2016." Et de conclure : "Cette rencontre avec  Jo-Wilfried Tsonga me fait penser à celle avec Tony Parker. Ce sont des valeurs humaines au service d'un grand projet."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut