Lyon, l’irrémédiable déclin (vidéo)

Alors que l’OL avait l’occasion de revenir à trois petits points du leader lillois, les Gones ont chuté à Paris (1-0). Les Gones voient leur troisième place, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions, sérieusement menacée.

Cette fois-ci, c’est vraiment fini ? L’OL a-t-il laissé ses derniers espoirs de titre filer dans la capitale ? C’est hautement probable. Relégués à cinq points de Marseille et six de Lille, les hommes de Claude Puel doivent désormais sauver ce qui l’est encore, la troisième place. Lyon n’a que ce qu’il mérite. D’entrée de jeu, les Parisiens surnagent les débats. Les Rhodaniens, insipides, sont dépassés. Techniquement, tactiquement, physiquement, et le plus grave, dans l’envie. Il faut plusieurs miracles pour empêcher le PSG d’ouvrir le score. A Lyon, le miracle a un nom : Hugo Lloris. Le portier international repousse les assauts un à un. A la pause, Franciliens et Rhônalpins rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge, malgré d’innombrables occasions parisiennes. Extrêmement flatteur pour des Gones spectateurs de leur propre rencontre. La quête d'un titre, certainement pas assez motivant…

Si Lloris s’y met …

Claude Puel se voit alors dans l’obligation de changer quelque chose. Le revenant Ederson remplace un Gourcuff catastrophique, et le terme n’est pas exagéré. Avec ce qu’il reste encore d’orgueil au septuple champion de France, l’OL sort enfin. Et se crée quelques situations, notamment par Bafé Gomis. On se dit alors que le rouleau compresseur lyonnais va prendre le dessus. Comme avant. Comme à la belle époque. Que nenni. Ce temps-là est résolu. Le coup de rein décisif, le coup de patte magique, cet OL n'en est plus capable. Gérer les gros matchs non plus (Lyon n’a remporté qu’un match sur sept face à un membre du Top 5 du championnat).

Sur une action anecdotique, Hugo Lloris rate sa sortie aérienne. Zoumana Camara marque du genou un but plein de réussite (1-0, 76ème). Lyon ne reviendra plus, incapable de se révolter. L’OL a laissé bon nombre de ses dernières illusions dimanche soir sur la pelouse du Parc des Princes. Mais comment s’étonner ? Sa performance s’inscrit dans la lignée des précédentes, indigne d’un futur champion de France. L’Olympique Lyonnais ne serait-il par redevenu un club comme un autre ?

Lire aussi : les notes des joueurs

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut