girard (vénissieux)

Vénissieux: des questions après le licenciement à la Sacoviv

La maire de Vénissieux a attendu Noël pour licencier "pour faute grave" le président de la Sacoviv, la société détenu à 75% par la Ville qui gère le parc HLM. M. Guyard avait été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade financière en octobre dernier pour une affaire de favoritisme dans l'attribution d'un marché de BTP (lire ici).

L'opposant divers droite, Christophe Girard (photo ci-contre), s'interroge : "Pourquoi avoir tant attendu avant d'en arriver là ? Pourquoi avoir tenté une démarche amiable (rupture conventionnelle) alors que la faute grave pouvait être prononcé dès juin au regard des dérapages managériaux que je dénonce depuis 2010 ? Qu'est-ce qui a permis à M. Guyard d'être en position de force pour faire durer aussi longtemps les négociations ?". Il s'engage à remettre à plat l'organisation de la Sacoviv s'il était élu maire de Vénissieux.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut