picard

Propos de Gerin sur l'immigration : remous au PCF et à Vénissieux

Le député communiste André Gerin a récemment choqué son parti avec ses propos sur l'immigration. Les réactions ne se sont pas faites attendre à Vénissieux, ville communiste dont André Gerin a été le maire jusqu'en 2009. Mais la maire le soutient.

"L'immigration n'est pas une chance pour la France." Une petite phrase d'André Gerin, député communiste de la 14e circonscription du Rhône, qui fait des vagues dans les rangs du PCF ainsi qu'à la mairie de Vénissieux. "Ça m'a vraiment choqué, j'attendais de sa part de la retenue", a réagi Lotfi Ben Khelifa, adjoint au maire PS de la ville. "Je m'indigne en tant que citoyen et fils d'immigrés. Et, au contraire, l'immigration a rapporté 12,4 milliards d'euros à l'Etat en 2009." L'élu se base sur une enquête remise au ministère des Affaires sociales en 2010 par une équipe de chercheurs de l'université de Lille, sous la direction du Pr. Xavier Chojnicki*.

Lotfi Ben Khelifa ()

Crise politique à Vénissieux

Mais Lotfi Ben Khelifa, adjoint à la mairie de Vénissieux depuis 2008 (photo ci-contre), avoue ne pas être "étonné car André Gerin est sur le registre de l'amalgame depuis un moment. Il aime ce genre de communication mais s'il pense réellement ce qu'il a écrit, alors c'est grave." L'adjoint demande également à la maire PCF de Vénissieux, Michèle Picard (photo ci-dessous), de "rappeler à l'ordre son colistier et camarade communiste." Mais, au contraire, celle-ci le soutient en insistant sur la suite de son discours : "Il dit que l'immigration n'est pas une chance pour la France mais pour le capitalisme financier." Une crise politique pourrait se profiler à Vénissieux...

picard ()

Même si elle n'aurait "pas dit les choses de la manière", Michèle Picard estime que "la direction du PCF et André Gerin sont en désaccord depuis un moment. Mais tronquer des phrases pour régler ses comptes, c'est de la mauvaise foi." Le PCF a en effet réagi immédiatement sur son site Internet : "Les déclarations d'André Gerin sur l'immigration sont indignes. Elles soulèvent le cœur."

Joint par Lyon Capitale, Olivier Dartigolles, porte-parole du parti, poursuit : "Il s'est perdu et j'espère juste qu'il se retrouvera et qu'il nous retrouvera sur le plan des valeurs de fraternité que nous défendons." Pourtant, il n'est semble-t-il pas question de l'exclure, comme le demande SOS Racisme. Olivier Dartigolles glisse juste qu'André Gerin "prendrait lui-même la responsabilité de partir s'il continuait à s'éloigner de nos valeurs."

"La France n'est pas une chance pour les immigrés"

Le député communiste ne pense pas avoir été "mal compris" par le PCF mais plutôt être "en désaccord avec des dirigeants complètement coupés des réalités". Depuis le rapprochement entre Jean-Luc Mélenchon et le PCF et plus encore depuis sa désignation comme candidat à la présidentielle, André Gerin ne manque pas d'exprimer ces désaccords et de stigmatiser la direction. "Le problème est de savoir si on continue à faire l'autruche sur ces questions d'immigration. Je ne regrette aucun de mes propos et j'ajoute aujourd'hui que la France n'est pas une chance pour les immigrés", exprime-t-il aujourd'hui comme pour enfoncer le clou.

Dans son communiqué mis en cause, le député communiste propose, par exemple, comme solution pour limiter l'immigration "de développer des aides massives avec les pays arabes". "Il est député, il peut donc très bien déposer une proposition de loi et nous prouver ainsi qu'il n'est pas seulement dans la communication", s'insurge Lotfi Ben Khelifa. André Gerin affirme avoir fait des propositions en ce sens "sur la question des Roms par exemple, depuis au moins 10 ans, mais tout le monde s'en fout".

* "Migrations et protection sociale : étude sur les liens et les impacts de court terme"

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut