Gérard Collomb juste après sa réélection comme maire de Lyon, le 5 novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb juste après sa réélection comme maire de Lyon, le 5 novembre 2018 © Tim Douet

Pour 2019, le modèle Lyonnais au centre des vœux de Gérard Collomb

Des instants tragiques à la poursuite de la métamorphose de Lyon. Sur un montage vidéo à la musique grandiloquente, Gérard Collomb présente ses vœux aux Lyonnais pour l'année qui s'annonce.

Attentats terroristes, mouvements de Gilets Jaunes, fractures profondes et violences inadmissibles à l'égard des policiers... Et Lyon, en quelque sorte "préservé" des maux énumérés par Gérard Collomb. C'est en substance ce qui ressort de la vidéo montage du maire de la ville pour présenter ses vœux pour l'année 2019. Sur une musique ronflante, les images s'enchaînent pour illustrer une ville qui a "subi les répercussions d'une crise nationale", mais n'a "pas connu les scènes terribles qui se sont déroulées dans d'autres grandes villes". Pour illustrer son propos, Gérard Collomb cite la Fête des Lumières - lors de laquelle il n'a pas manqué de houspiller de jeunes casseurs - et la biennale de la Danse.  S'en suis la présentation par le maire de la "métamorphose" de la ville :  rénovation de l'Hôtel-Dieu, "référence internationale" du quartier de la Confluence et "grande mutation" de la Part-Dieu. Au-delà de ces "changements emblématiques", Gérard Collomb continue d'axer ses vœux sur ses marottes du modèle lyonnais : l'attraction par le dynamisme économique et les grands événements culturels,  tout en y ajoutant une dose de "solidarité partagée".

Voeux pour l'année 2019

Bonne année à chacune et à chacun ! En 2019, nous continuerons à oeuvrer au service des lyonnaises et des lyonnais.Que cette année vous apporte joie, réussite et bonheur.

Publiée par Gérard Collomb sur Lundi 31 décembre 2018

à lire également
Anne Brugnera et Collomb © Tim Douet_211
Considérant que Gérard Collomb n'est pas candidat à la Ville de Lyon, Anne Brugnera, députée LREM de Lyon, a décidé de se lancer la première. Elle veut faire entendre les dossiers lyonnais dans une campagne qui se concentre aujourd'hui sur le duel Kimelfeld-Collomb pour la présidence de la métropole.
1 commentaire
  1. Galapiat - 1 janvier 2019

    pas un mot sur le projet déclassement A6/A7 de Pierre-Bénite à Dardilly, ses répercutions sur de devenir d'un bouchon qui va prendre des proportions gigantesques.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut