image

Lyon-Turin : les 37 élus EELV quittent leurs sièges

Le clash sur le Lyon-Turin est en cours au conseil régional ! Pour protester contre la tenue d'un débat sur la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, considéré comme une "promotion publicitaire", les 37 conseillers régionaux EELV ont quitté leurs sièges. Une politique de la chaise vide symbolique, tandis que plusieurs personnalités du rail franco-italien avaient pris place pour défendre le gigantesque chantier.

Les écologistes ont claqué la porte du conseil régional dès l'ouverture de la séance sur le Lyon-Turin, à 10 heures ce jeudi matin. Le président socialiste du conseil, Jean-Jack Queyranne, a regretté le "manque de respect à la vie démocratique dans notre assemblée".

Sa vice-présidente aux Transports, Eliane Giraud, a quant à elle ouvert le "débat" en le légitimant. Elle estime que le conseil régional est "dans son rôle" lorsqu'il s'agit de faire "monter les questions des citoyens", mais qu'il faudrait bien "à un moment donné, accepter de passer d'un patchwork de réseaux nationaux à une interconnexion européenne" pour développer la région Rhône-Alpes.

Éric Jalon, le préfet de Savoie, a lui été d'emblée accueilli par un quolibet le traitant de "nul" venant du public opposant. La séance en assemblée plénière se poursuivra jusqu'à 13 heures dans l'hémicycle de l'hôtel de région, à la Confluence.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut