Lyon : Kimelfeld veut envisager des alternatives à l'Anneau des sciences

Le président de la métropole de Lyon a annoncé ce mardi qu'il avait demandé des travaux pour étudier les alternatives à l'Anneau des sciences, si ce périphérique ouest ne se faisait pas. 

Dans une interview accordée ce mardi à France Info, David Kimelfeld a annoncé qu'il avait “demandé un travail sur un scénario où l'Anneau des sciences ne verrait jamais le jour pour trouver des alternatives”. “Parce que pendant ce temps-là les gens continuent de se déplacer”, a-t-il ajouté. Le président de la métropole de Lyon n'est pas allé plus loin sur le sujet. S'il demande un travail sur des alternatives, ce dernier est toujours en faveur de ce périphérique de l'ouest de Lyon. 

Il faut accumuler les mesures. Il n'y a pas une mesure universelle qui va régler tous les problèmes. Être contre une infrastructure pour l'infrastructure ce n'est pas une position. La position c'est de se dire : “est-ce que l'infrastructure favorise les transports mode doux ?” C'est la question qui est devant nous pour l'Anneau des sciences. Ce n'est pas une autoroute. Je ne suis ni l'avocat, ni contre cette infrastructure, j’essaie d'être pragmatique. Ce sujet ne sera pas dénoué avant 10 ans. Donc il faut travailler pendant ce temps là”, a conclu David Kimelfeld.

Lundi lors du conseil du Grand Lyon il a par exemple fait voter une délibération sur la création d'une zone d'aménagement concerté (ZAC) au niveau du Vallon des hôpitaux dans le sud de Lyon. Un texte où il était écrit que ce futur quartier qui sera connecté au prolongement du métro B d'ici 2023, mais aussi à l’Anneau des sciences en 2030.

Anneau des sciences à Lyon : l’autoroute compatible avec un ecoquartier ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut