Les Verts sommés de se retirer au nom de la République…

CANTONALES 2011 - On connaissait le Front républicain - l'union des forces "républicaines" pour faire barrage au FN. Mais à Villeurbanne, c'est un autre concept que le PS tente d'imposer : celui de "désistement républicain". Cette fois, les valeurs de la République sont mobilisées pour faire barrage à… des candidatures écologistes dans trois cantons (Croix-Rousse, Villeurbanne-centre et Lyon XI).

Le PS estime en effet intolérable que les Verts se maintiennent face à eux dans trois cantons (Croix-Rousse, Villeurbanne Centre, et Lyon XI). Soutenu en ce sens par le PC et le PRG, le PS somme donc les écologistes de se désister, ce qui laisserait les candidats socialistes seuls en lice pour le second tour…

La République étant apparemment en danger, plusieurs figures de la gauche locales - Thierry Braillard (PRG, président régional), Bernard Genin (PCF, maire de Vaulx-en-Velin), Jacky Darne (PS, premier secrétaire fédéral), Jean-Jack Queyranne (PS, président de la région Rhône-Alpes), Jean-Paul Bret (PS, maire de Villeurbanne) - sont venues l'expliquer aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Villeurbanne. L'occasion aussi d'apporter leur soutien à Richard Llung, candidat socialiste, qui sera opposé au deuxième tour à la Verte Béatrice Vessiller. Selon ce dernier : "la démocratie sans les valeurs de la République, c'est la jungle". Si on comprend bien, une démocratie bien ordonnée, ce serait un deuxième tour avec… un seul candidat.

Pour mémoire, Richard Llung a obtenu 29,24 % au premier tour et Béatrice Vessiller 24,27 %. Avec une abstention de 67,75 %, cela signifie que le PS a rassemblé 9,4 % des électeurs inscrits sur ce canton au premier tour.

RRF

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut