Collomb est "consterné" par les écologistes

Lors de la commission permanente du conseil régional de ce mercredi, le groupe Europe Écologie-Les Verts, dirigé par Philippe Meirieu, a voté contre la subvention annuelle allouée à l’Opéra de Lyon. Si elle a été malgré tout accordée, la réaction de la Ville de Lyon ne s’est pas fait attendre...

Le ton n'en finit pas de monter. Ce mercredi matin, la décision du groupe EELV de voter contre la subvention annuelle à l’Opéra de Lyon lors de la commission permanente du conseil régional a déclenché la fureur de Gérard Collomb, qui a tenu à exprimer sa "profonde consternation". "C’est contre la Ville de Lyon que l’on vote", a-t-il déclaré en conférence de presse, ajoutant que, "si une institution incarne le rayonnement de Lyon à l’extérieur, c’est bien l’Opéra de Lyon". Georges Kepenekian, adjoint au maire délégué à la Culture, a dénoncé un comportement "bête et méchant", qui "sur le fond est inadmissible et injustifié, et sur la forme à la limite de l’hypocrisie". Tous deux admettent cependant que ce vote n’était pas vraiment "une surprise".

L’ambiance n’est effectivement pas au beau fixe entre Gérard Collomb et Philippe Meirieu, que le maire de Lyon avait qualifié de Khmer Vert à l'automne dernier. Et ce particulièrement depuis l’accord national passé entre le PS et EELV, conférant à ce dernier l'investiture du PS dans la 1re circonscription du Rhône. Déjà absents du comité de soutien du pédagogue, Alain Giordano, maire du 9e arrondissement, et les adjoints au maire de Lyon Gilles Buna et Françoise Rivoire, tous trois membres du groupe EELV et apparentés, se sont désolidarisés de ce vote dans un communiqué, parlant de choix "tout à la fois regrettables et irresponsables".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut