rivalta
Bernard Rivalta © Tim Douet

Bernard Rivalta ne sera plus élu

Le nom de Bernard Rivalta ne figure pas sur la liste PS déposée ce mercredi matin. Pas plus qu’il n’était sur celle du Parti communiste transmise la veille à la préfecture. Bernard Rivalta ne sera donc plus élu et ne pourra plus prétendre à la présidence du Sytral, qu’il occupait depuis 2001.

Lotfi Ben Khelifa, le candidat PS aux municipales de Vénissieux, a déposé ce mercredi matin sa liste en préfecture et, comme il l'avait annoncé hier, le nom de Bernard Rivalta n'y figure pas. L'ancien président du Sytral ne sera donc pas candidat à Vénissieux. Initialement, il voulait rallier la liste communiste emmenée par Michèle Picard, mais cette dernière s'y est opposée puisque Bernard Rivalta ne pouvait lui apporter le logo du PS qu'elle convoitait. Élu depuis la fin des années 1970, le fidèle lieutenant de Gérard Collomb prend donc sa retraite politique.

Rivalta veut s’accrocher au Sytral

Pour garder son poste de président du Sytral, le syndicat qui organise les transports en commun de l'agglomération lyonnaise, Bernard Rivalta devait se faire réélire conseiller municipal et conseiller métropolitain de Vénissieux.

Si Bernard Rivalta n’est plus élu, il n'en a peut-être pas fini avec la politique. Depuis des semaines, le monde politique bruit de rumeurs de reconversion. Il pourrait ainsi devenir directeur général du Sytral ou conseiller du président du Sytral. "Il a accepté de n'être sur aucune liste, car il fait le pari qu'il pourra revenir au Sytral à un poste de direction", note un socialiste.

Ce scénario pourrait cependant se heurter à de nombreux freins. "Politiquement, cette nomination sera dure à assumer pour Gérard Collomb. Comme Bernard Rivalta a refusé de partir avec les socialistes, Gérard Collomb est en position de lui refuser ce coup de main. Aujourd'hui, le directeur général fait tampon avec les salariés, mais si Bernard Rivalta traite en direct avec les services, le Sytral sera à feu et à sang", pronostique un vice-président de la métropole.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut