campus Ecully

Le maire d’Écully exclu de l’UDI ?

Fabienne Lévy, présidente de l’UDI dans le Rhône, entendra vendredi Yves-Marie Uhlrich dans le cadre d’un bureau exécutif. Des sanctions pourraient être prononcées à l’encontre du maire d’Écully, qui a appelé à voter pour la liste UMP de François-Noël Buffet aux sénatoriales, contre celle de son parti, emmenée par Michel Mercier.

"Ce n'est pas le problème de l'année, c'est un problème de réglage", tente de déminer Fabienne Lévy, la présidente de l'UDI 69 par intérim. N'empêche, cela ressemble à un petit psychodrame interne pour la formation centriste. La semaine dernière, Yves-Marie Uhlrich, le maire UDI d'Ecully, par ailleurs vice-président de la fédération, a annoncé dans le Progrès son soutien à la liste... UMP. Au prétexte que la liste emmenée par Michel Mercier n'était pas suffisamment centriste à ses yeux.

“Procédure d’exclusion”

"Les Français en ont marre de ces élus qui ne savent plus où ils habitent, râle Fabienne Lévy. D'autant que l'UDI a toujours apporté son soutien à Yves-Marie Uhlrich" pour les élections dans son secteur.

M. Uhlrich sera "auditionné vendredi dans le cadre du bureau exécutif de l'UDI" du Rhône. Ce bureau comporte une vingtaine de personnes, dont le maire d'Ecully, qui est le vice-président de la fédération. Cela fait désordre. "M. Uhlrich nous étonne. Nous n'avons pas besoin de divisions", souligne Fabienne Lévy, qui refuse d'indiquer si elle demandera l'exclusion de l'élu : "Je ne veux pas polémiquer." Dans Le Progrès daté de dimanche, elle déclarait au conditionnel "qu'on pourrait aller vers une procédure d'exclusion". Le "problème de réglage" se réparera en interne.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut