© Nurith Wagner-Strauss

Théâtre des Célestins : "Love", d’Alexander Zeldin, la dignité dans la précarité

Très attendue à Lyon, la nouvelle pièce d’Alexander Zeldin, Love, présentée au théâtre des Célestins, nous plonge dans le quotidien d’un foyer d’urgence au Royaume-uni à la veille de Noël.

Ils sont migrants, chômeurs ou retraités précaires. Autant de naufragés de la société anglaise qui se retrouvent dans un centre d’accueil temporaire et qui tentent de manière dérisoire, de se faire une petite place dans ce lieu exigu, en attente d’un relogement plus qu’hypothétique.

Malgré les tensions et la violence contenue dans ce quotidien humiliant, ces femmes et hommes de tous âges vont petit à petit développer une forme de résilience pour conserver leur dignité.

© Nurith Wagner-Strauss

L’auteur britannique s’attache à nous raconter les liens que ces personnages tentent de nouer avec les autres, ou l'amour dont ils font preuve avec leur famille, qui leur permettent de garder une part d’humanité dans une situation déshumanisante.

En creux de chacun de ces parcours chaotiques, Alexander Zeldin dépeint les mécanismes de l’exclusion, même s'il se défend de produire "un théâtre documentaire" ou de concevoir son travail "comme une thèse politique".

Salué par la critique outre-Manche, ce spectacle est le fruit d’un travail de longue date de l’auteur sur les exclus – qu'il mène avec eux -  en le restituant sur scène avec acuité et subtilité.


Spectacle en anglais surtitré en français


Love, au théâtre des Célestins, du 6 au 10 octobre – www.theatredescelestins.com


 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut