Le metteur en scène Jean-Christophe Meurisse © Ph. Lebruman

Nuits de Fourvière : les Chiens aboient, l’ennui trépasse !

Invités de marque à Fourvière, Les Chiens de Navarre reviennent avec une nouvelle création : La vie est une fête. Une pièce qui sera jouée au théâtre de la Renaissance.

Après Jusque dans vos bras, sur le thème de l’identité nationale, présenté au petit odéon de Fourvière puis Tout le monde ne peut pas être orphelin, sur la famille, programmé, également par Les Nuits de Fourvière, au Radiant-Bellevue, Les Chiens de Navarre, la troupe de Jean-Christophe Meurisse (avec sa complice artistique, Amélie Philippe), font figure d’habitués des Nuits.

Sans compter qu’ils ont aussi joué en dehors de ce festival estival, souvenez-vous des Armoires normandes ou Les Danseurs ont apprécié la qualité du parquet aux Subsistances.

Bref, les occasions n’ont pas manqué de voir, et d’apprécier, cette troupe théâtrale, qui est peut-être la plus iconoclaste dans sa catégorie, en France.


En trame de fond la porosité des êtres aux violences, aux incohérences politiques et sociales, aux transformations brutales de notre civilisation


Les Chiens de Navarre portent bien leur nom : quand ils s’emparent d’un sujet, ils attaquent en meute. Ils le déchiquettent de leurs crocs acérés jusqu’à ce qu’il n’en reste que l’os, l’essentiel.

Avec La vie est une fête, leur prochaine création à Fourvière, nous voilà aux urgences psychiatriques, l’un des rares endroits à recevoir quiconque à toute heure sans exception d’âge, de sexe, de nationalité, avec pour trame de fond la porosité des êtres aux violences, aux incohérences politiques et sociales, aux transformations brutales de notre civilisation.

Pouvons-nous devenir fous ? Qu’est-ce qui nous empêche de passer à l’acte ?… Voilà quelques-unes des questions posées par Les Chiens de Navarre dans leur nouvel opus. Et s’il n’y aura pas forcément de réponse(s), ils sauront assurément mener leur réflexion avec le talent, l’humour et le sens de la provoc qui les caractérisent.


La vie est une fête – Du 20 au 30 juin au théâtre de la Renaissance, dans le cadre des Nuits de Fourvière


Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut