@ Camille Bajot

Lyon : un bateau à énergie positive pour le Festival Entre Saône et Rhône, explications

Pour le Festival Entre Saône et Rhône qui se déroule du 1er au 3 juillet prochain, le premier bateau à énergie positive de Lyon accueillera une exposition. Explications.

@ Camille Bajot

Vous êtes sûrement déjà passés devant ce bateau quai Rambaud à Confluence, mais saviez vous que c'est le premier bateau à énergie positive de Lyon ? En d'autres termes, cela veut dire que le bateau produit plus d’énergie qu’il n'en consomme. Les équipes de Lyon Capitale ont été invitées sur le bateau pour une présentation avant le Festival Entre Saône et Rhône. Son constructeur et propriétaire, Camille Bajot a accueilli nos équipes et nous a expliqué son fonctionnement.

@ Massimo Goyet

En 2015, Camille achète une barge à Confluence avec l’objectif d’en faire un tiers-lieu pour y vivre et accueillir ses bureaux pour son activité professionnelle. En 2019, le projet abouti et le bateau est construit en se doublant d’un second objectif de respect de la protection environnementale.

Parallèlement, au sein du quartier de Confluence, le constructeur voulait un bateau avec un design attractif. Il souhaitait contrer notamment les « fausses idées » sur l’écologie. Par exemple, les panneaux photovoltaïques sur le toit ont été rendus le plus discret possible.

« Un bâtiment de demain avec les technologies d’aujourd’hui »

Selon les mots de son créateur, Camille Bajot, le bateau est « un bâtiment de demain, avec les technologies d’aujourd’hui ». Dans sa conception, tout a été pensé pour avoir le moins d’empreinte sur l’environnement. Premièrement, par-dessus la coque en acier déjà présente, tout a été construit en bois.

@ Amina Houari

À l’intérieur, la consommation d’énergie est comptabilisée en temps réel, avec une application qui enregistre l'utilisation d'énergie toutes les 15 minutes. L’isolation a été pensée pour avoir à limiter au maximum le chauffage, et l’orientation des ouvertures permet d'avoir un « ventilateur naturel ».

Avec des panneaux solaires sur le toit, le bateau produit déjà deux fois plus d’énergie qu’il n'en consomme sur l’année. Cependant, l’objectif est de pouvoir charger un véhicule électrique avec le surplus d’énergie et Camille Bajot prévoit dans le futur de produire de l’énergie avec l’éolien et l’hydraulique pour augmenter sa production.

Le Festival Entre Saône et Rhône

Camille Bajot, accueillera le public sur le bateau Ek’eau avec son association, Le Maquis, le temps du Festival Entre Saône et Rhône du 1er au 3 juillet. Pour l’occasion, l’association Odyseus 3.1 est aussi conviée et présentera notamment des photos subaquatiques du fleuve lyonnais. Enfin, une caméra filmera en direct les fonds marins de la Saône qui seront projetés sur un écran au sein du bateau.

@ Vinvent Maran (https://doris.ffessm.fr)

Il est aussi prévu une exposition sur le quai avec quatre artistes qui présenteront de la photo, de la peinture et de la sculpture. Pour les familles, l’association Odyseus 3.1 organisera aussi des ateliers autour du cycle de l’eau. L'objectif est de sensibiliser le public sur son impact au quotidien. Exemple : la machine à laver du bateau possède un filtre pour les microparticules.

Programme complet du festival

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut