Gatsby Redford

Gatsby le magnifique : Di Caprio versus Redford

L’adaptation du roman de Francis Scott Fitzgerald par Baz Luhrman sort ce mercredi 15 mai en grande pompe. Le mercredi suivant, l’institut Lumière nous propose la version de 1974.

Quel Gatsby faut-il aller voir ? L’institut Lumière propose le mercredi 22 mai la version réalisée par Jack Clayton en 1974, scénarisée par un certain Francis Ford Coppola. Ajoutez au générique la présence de Robert Redford et Mia Farrow, et vous avez deux très bonnes raisons de ne pas hésiter devant l’affiche presque quadragénaire. Pour comparer ensuite les deux adaptations cinématographiques du roman de Francis Scott Fitzgerald.

Dans les deux cas, l’histoire est fidèle au roman. Elle s’articule autour d’un “mystérieux personnage qui s’installe à Long Island dans un domaine incroyable d’extravagance”, au début des années 1920. Luxe, alcool et argent traversent le film.

“Qui est ce charmant et légendaire Gatsby, dont les fêtes attirent toute la société locale ? Les rumeurs les plus folles circulent. Un espion ou un gentleman anglais ? Un héros de guerre ou un mythomane ?” résume l’institut Lumière.

Gentleman versus Iron Man

Profitant d’une belle promotion pour sa sortie, la version 2013, réalisée par Baz Luhrman, met en scène Leonardo Di Caprio ou encore Tobey Maguire. Cette production fera rien moins que l’ouverture du festival de Cannes, ce mercredi 15 mai. Le succès devrait être au rendez-vous. Aux États-Unis, il talonne même le blockbuster Iron Man 3, leader au box-office la semaine dernière, en se classant second (72,5 millions de dollars contre 51,1 millions).

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut