Reproduction d’un gant de la tenue de sacre de la reine Élizabeth II d’Angleterre en février 1952. Les gants d’origine en chevreau blanc ont été réalisés par la maison Dents fondée en 1777 à Worcester. Liée à Grenoble où elle a installé une usine, elle est encore active en Angleterre © Maison Perrin. Coll. Musée dauphinois – Département de l’Isère

Expo : Quand Grenoble gantait le monde

Le Musée dauphinois retrace l’épopée de la fabrication du gant qui rendit la ville de Grenoble célèbre dans le monde entier par le savoir-faire et l’inventivité de ses artisans et entreprises.

Le Musée dauphinois, qui a déjà consacré nombre d’expositions aux activités industrielles et artisanales locales, raconte l’histoire du gant de Grenoble dont la réputation internationale dura plusieurs décennies alors que la production est aujourd’hui pratiquement éteinte.

Le port du gant remonte à des milliers d’années : son usage s’est développé au Moyen Âge pour prendre son envol au XVIIIe siècle.

Accessoire de luxe, avant tout féminin, s’adressant à une clientèle riche, les gants grenoblois étaient réalisés en peau de chevreaux qui leur donnait un toucher délicat et dont la qualité permit à des entreprises comme Perrin et Jouvin de conquérir le monde, de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années folles.

Mannequin portant des gants Perrin en chevreau blanc, fendus et décorés de gros pois noirs, Paris, 1950 Coll. Musée dauphinois - Département de l'Isère © Universal photo

Autour de plusieurs centaines de pièces et en reconstituant un atelier de fabrication avec tous les outils du gantier, l’exposition révèle comment des milliers d’Isérois travaillaient au début du siècle dernier dans et hors de la ville, à couper ou à coudre ses gants remarquables.

Elle reconstitue également l’intérieur d’un magasin Perrin à New York, conçu comme un écrin luxueux avec de superbes pièces tout en élégance et en finesse !


Fait main. Quand Grenoble gantait le monde – Jusqu’au 27 mars 2023 au Musée dauphinois, Grenoble. www.musees.isere.fr


 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut