BiblioTE © Lea Chillet

Culture : Chaos Danse, une programmation pour tous les goûts !

Avec des spectacles de qualité à des prix accessibles (gratuits pour les étudiants et les moins de 18 ans), le théâtre Astrée, basé sur le campus de la Doua, lance sa nouvelle édition de Chaos Danse sous le signe de l’écriture plurielle !

Dans la continuité de sa nouvelle formule (des spectacles tous les mois et un temps fort de festival en mars), Chaos Danse fait sa rentrée avec trois compagnies aux styles différents et démarre avec le Cirque du Grand Lyon, une compagnie menée par le danseur, chorégraphe et metteur en scène Haspop (Hassan El Hajjami).

Originaire de Bron, formé au hip-hop, il s’est fait connaître avec le Pockemon Crew et poursuit une grande carrière aux États-Unis en devenant, à 33 ans, le plus jeune metteur en scène du Cirque du Soleil.

Le confinement l’ayant amené à faire une pause dans sa ville natale, il en profite pour créer sa compagnie et imagine sa première pièce spectacle BiblioTEK. Il y raconte l’histoire d’un jeune garçon emporté dans un voyage merveilleux après avoir déchiffré une partition de musique dans un livre d’une vieille bibliothèque londonienne.

On le découvre avec un spectacle qui mêle danse et cirque, interprété, tenez-vous bien, par des artistes du Cirque du Soleil !

Danseur et chorégraphe de la compagnie Parc installée à Saint-Étienne, Pierre Pontvianne propose deux pièces qui révèlent une danse physique, minimaliste et d’une grande précision gestuelle.


Une danse en alerte qui refuse les limites


Entre fusion et éclatement, Kernel est un trio qui confronte les corps au tumulte avec une écriture musicale fascinante faite d’échos et de rebonds. La seconde, Percut, un sextet créé entre deux confinements, puise dans les corps une danse qui n’est rien d’autre qu’essentielle, une danse en alerte qui refuse les limites, exprimant dans un flot de mouvements, dans une saillie de mots et de bribes de mots criés exclamative et puissamment synchrone, nos paralysies sociales et corporelles vécues durant cette période.

Chaos Danse clôt ce premier mois avec Malacca, titre d’un projet chorégraphique mené par Christophe Gellon de la compagnie Voltaïk dans le cadre du festival Karavel et qui fait le pari du métissage artistique.

Il invite sur scène trente danseurs de la région lyonnaise et deux chorégraphes – François Lamargot et Mohamed Makhlouf – qui écrivent ensemble un spectacle unique imprégné des univers artistiques de chacun. Une soirée sous le signe de l’énergie et de la rencontre


BiblioTEK – Le Cirque du Grand Lyon, le 11 octobre. Kernel suivi de Percut – Compagnie Parc, le 14 octobre. Malacca – Compagnie Voltaïk, le 21 octobre, au théâtre Astrée, Villeurbanne


 

 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut