(Vidéo) "Valérie Pécresse se prépare depuis longtemps", souligne Sébastien Michel (LR)

Sébastien Michel, maire LR d'Écully et soutien de Valérie Pécresse, est l'invité de 6 minutes chrono. Il dresse un premier bilan de la campagne des primaires des Républicains et revient sur l’éviction d’Étienne Blanc de la présidence du groupe LR à la ville de Lyon.

Après deux débats télévisés entre les cinq candidats à l’investiture LR pour l’élection présidentielle d’avril prochain, Sébastien Michel, maire LR d’Écully, se réjouit de voir sa famille politique revenir sur le devant de la scène : “ça remet du fond à droite et nous en avions grand besoin. Les candidats défendent des projets. Nous avions besoin de retravailler sur des propositions concrètes”. Il considère que Valérie Pécresse qu’il soutient “s’en sort plutôt bien”. “On voit qu’elle se prépare depuis longtemps. Elle convainc chaque fois un peu plus (…) Elle est d’une droite fière de ses valeurs, mais qui se tourne aussi vers l’avenir”, pointe Sébastien Michel.

Il élude aussi toute surenchère à droite sur l’immigration : “nos adhérents nous attendent sur ce sujet. Il faudra ensuite décrire notre vision du monde (…) C’est l’une des attentes particulières des Français et de notre électorat. Lorsque l’on fait le bilan du président de la République, c’est sur ce sujet du régalien qu’il n’a pas été à la hauteur”.

Zemmour ? “C’est un adversaire”

Le maire d’Écully s’exprime aussi sur la montée en puissance du polémiste Eric Zemmour qui empêche aujourd’hui la droite d’accéder, dans les sondages au deuxième tour de l’élection présidentielle : “quelqu’un qui essaie de légitimer le maréchal Pétain, pour le gaulliste que je suis c’est insupportable. Il n’y a pas de débat pour ma part. C’est un adversaire”. Sébastien Michel dénonce aussi le positionnement d’Étienne Blanc après ses propos jugés “révisionnistes” et sa proximité d’idées avec Eric Zemmour : “le régime de Vichy ne tolère pas l’ambiguïté. En tant qu’élu de droite, je me réjouis de l’attitude des deux maires d’arrondissement qui sont montés au créneau”.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut