velo-ville-xuoan
@ DR

Vélos : leur stationnement va devenir payant

Colère de l'association la ville à vélo qui défend les intérêts des cyclistes lyonnais. Son président a dénoncé début février 2011 la fermeture de 94 places de stationnement gratuites et sécurisées dans le parking souterrain des Terreaux. Elles vont devenir payantes tout comme les 1500 places de stationnement prévues dans le plan modes doux du Grand Lyon.

Les places réservées aux vélos dans le parking souterrain des Terreaux, ouvertes depuis deux ans, ont donc été supprimées, sans aucune communication et à la surprise générale, il y a une semaine. C'est un membre de l'association "La Ville à Vélo" qui en a averti Nicolas Igersheim, président de l'association, mercredi 23 février. Comble du calendrier, le même jour, Gilles Vesco chargé de la politique modes doux au Grand-Lyon et son homologue à la Ville, Jean-Louis Touraine, par ailleurs président de Lyon Parc Auto (LPA), société d'économie mixte qui gère les parkings souterrains lyonnais, inauguraient la mise en service d'une nouvelle piste cyclable à Lyon.

Nicolas Igersheim a donc aussitôt écrit aux autorités compétentes ainsi qu'à la presse pour dénoncer l'incohérence entre, d'un côté "une politique de communication favorable aux modes doux" et de l'autre, "la fermeture de 94 places gratuites de stationnement pour les vélos".

1500 places payantes de stationnement avant l'été

Gilles Vesco en charge de la politique de déplacements au Grand Lyon a reconnu avoir été un peu pris de cours par LPA. Il a indiqué toutefois que cette décision s'inscrivait "dans une politique plus large" dédiée aux modes doux. L'ancien dispositif sera remplacé selon lui "avant l'été", par un système d'abonnement annuel à de nouveaux emplacements de stationnement pour les vélos construits dans les parcs LPA de Lyon. "Des espaces grillagés, avec accès badgés et placés sous vidéo-surveillance" seront construits dans les parkings souterrains de Lyon parc auto.

Le vice-président du Grand Lyon a rappelé que les places réservées aux vélos dans le parc des Terreaux étaient occupées "à plus de 50% par des vélos ventouses". Jean-Louis Touraine a quant à lui évoqué "une solution expérimentale qui ne satisfaisait plus personne". Le plan modes doux du Grand Lyon prévoit donc 5 millions d'euros pour développer un nouveau dispositif de stationnement vélo dans les parkings souterrains.

Gilles Vesco précise ainsi que "3000 places de parking sécurisées vélo seront ouvertes à Lyon [d'ici la fin du mandat] : 1500 dans les parcs relais et gares, et 1500 dans les parkings souterrains résidentiels. Et nous souhaitons développer une formule de stationnement standard avec carte d'abonnement mensuel dont n'avons pas encore fixé le tarif : 15 euros de frais de dossier plus un abonnement ou un abonnement seul à 35 euros. Dans tous les cas, cela devrait coûter entre 1 et 3 euros par mois aux Lyonnais".

Seul bémol dans cette affaire : le manque de réactivité du Grand-Lyon. Alors que les places de stationnement ont été supprimées la semaine dernière dans le parc des Terreaux, la collectivité reconnaît n'avoir toujours pas statué sur le tarif de l'abonnement mensuel qui permettra de lancer la future formule. Pendant ce temps, Lyon Parc Auto serait déjà en train de construire le futur espace grillagé qui accueillera bientôt, dans le parc des Terreaux notamment, les vélos des Lyonnais.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut